Crise et tempête poussent le prix du bois à la baisse

Crise économique oblige, la demande de bois de forêt est en baisse. Et le prix s'en ressent. Chênes, hêtre et autres résineux se vendent 20 à 25% moins cher qu'il y a six mois. Cela fait les affaires des gros acheteurs, comme le groupe Gascogne propriétaires de papeteries, mais doit aussi pouvoir profiter aux particuliers. A l'heure actuelle, les répercussions sur le prix de la charpente ou du parquet ne se fait pas sentir, mais les particuliers peuvent faire pression sur les artisans pour revoir les prix à la baisse.

Cette tendance baissière devrait d'ailleurs se poursuivre. Car en plus de la chute de la demande, l'offre explose. La tempête Klaus qui a frappé le Sud-ouest de la France a en effet mis sur le marché un afflux de matière première.

Suggestions de contenus