Le prix d'un diamant perd de son éclat

Certes, un diamant n'est pas à la portée de toutes les bourses. Cette pierre précieuse a cependant subi les contrecoups violents de la crise économique. La demande mondiale de diamants s'est effondrée en 2008 et le leader mondial du diamant brut, le groupe Sud-africain De Beers, annonce réduire de 40% de ses volumes cette année. Au Botswana, premier pays producteur du monde, des mines resteront fermées toute l'année.

Bien évidemment, les prix ont fortement chuté. A la bourse new-yorkaise spécialisée dans le diamant, l'Idex, l'indice de référence, se trouve actuellement sous les 110 points, alors qu'il culminait autour de 130 points au printemps 2008. Pour les acheteurs aisés qui souhaitent investir à long terme, le diamant est aujourd'hui plus abordable qu'il ne le fut. Un choix qui peut se révéler payant : certains analystes tablent sur un rebond en fin d'année.

Suggestions de contenus