Mapwize, le Google Maps d'intérieur

Mapwize, le Google Maps d'intérieur Cette start-up s'adresse aux grands bâtiments dont elle numérise les plans d'architecte afin de créer des cartes interactives permettant de guider l'utilisateur depuis son smartphone.

Hôpitaux, aéroports, centres commerciaux, campus... certains sites privés sont tellement grands qu'on aurait bien besoin d'un GPS pour s'y retrouver. C'est que propose la start-up Lilloise Mapwize avec sa solution de cartographie numérique et interactive des bâtiments. Pour ce faire, il faut lui fournir les plans d'architectes du bâtiment en question. "Ensuite, nos clients ont accès à une plateforme avec un studio qui permet de créer ces plans numériques. Ils peuvent s'en charger seuls mais nous pouvons aussi les accompagner via une prestation de service facturée," explique Mathieu Gérard, cofondateur de Mapwize.

Les clients peuvent en rester là et se contenter d'une version numérique de leurs plans d'architecte. Mais tout l'intérêt de Mapwize réside dans l'interactivité : on peut intégrer toutes sortes d'informations à ces plans. Par exemple, un hypermarché peut indexer tous ses articles et rayons, et guider ses clients vers le produit qu'ils recherchent via une application pour smartphone, en se connectant à différentes méthodes de géolocalisation du magasin (Wi-Fi, IoT, beacons…). Côté prix, Mapwize fonctionne via un abonnement mensuel en fonction de la taille du bâtiment. "Notre prix catalogue de base est de 20 centimes par mètre carré par an", précise Mathieu Gérard.

Appli maison ou marque blanche

Mapwize propose aux gestionnaires de ces bâtiments d'intégrer sa cartographie et son guidage dans leurs propres applications en marque blanche. C'est par exemple ce qu'a fait la SNCF pour son appli TGV Pro, dans laquelle les utilisateurs peuvent retrouver des plans numériques des gares, ainsi que la solution complète de guidage dans deux gares parisiennes (gares Montparnasse et de Lyon), ainsi qu'à Bordeaux Saint-Jean. Les clients peuvent aussi utiliser l'application dédiée de Mapwize. Une seconde option qui convient à ceux qui n'avaient pas d'appli, jusqu'ici, comme les hôpitaux (Mapwize travaille notamment avec l'AP-HP, qui gère les hôpitaux franciliens).

Les applications de Mapwize ne sont pas uniquement orientées vers le public. La société propose à ses clients une version des plans plus détaillée pour les employés. Le personnel hospitalier peut par exemple retrouver la trace de n'importe quelle machine dans l'établissement, pour peu qu'elle soit équipée d'un capteur. Le genre d'informations qui ne regarde pas les visiteurs.

Gros contrats aux Etats-Unis

Ce sont pour l'instant les bureaux et sièges sociaux qui constituent le type de client le plus fréquent pour Mapwize, qui équipe en tout une centaine de sites. Autres secteur porteurs : le retail, avec notamment des centres commerciaux Klépierre et plusieurs aéroports français, ainsi que l'hospitalier et les universités. Parmi les segments qui montent : les salons. Mapwize gère Vivatech à Paris, et le Web Summit, la grande messe européenne de la tech à Lisbonne. La France reste le plus gros marché de la start-up lilloise. "Mais nos plus gros deals se font à l'étranger", affirme Mathieu Gérard.  Ainsi les deux contrats les plus importants de la société ont été décrochés aux Etats-Unis : la Banque mondiale avec son site de 11 bâtiments à Washington et un assureur du Fortune 500 qui ne souhaite pas être cité.

Créée en 2014, Mapwize compte aujourd'hui une quinzaine d'employés. La société a réalisé sa première levée de fonds, d'un montant d'1,2 million d'euros, en septembre. Pour continuer à se développer, elle souhaite automatiser le processus de création de cartes, en permettant à ses utilisateurs de tout gérer eux-mêmes depuis un compte en ligne, notamment avec des tutoriels, afin de ne plus mobiliser ses équipes sur l'accompagnement des clients. "Nous voulons trouver de nouveaux cas d'usage autour des données dynamiques, qui changent tous les jours," ajoute Mathieu Gérard. "Par exemple indiquer si une pièce est libre dans des bureaux ou la durée d'attente dans une file à l'aéroport". La vie des bâtiments se cartographie aussi.

Et aussi

Annonces Google