Sanjay Sood (Here Technologies) "Nous lançons une marketplace pour monétiser les données de localisation"

Le vice-président de la société de cartographie et de navigation, en charge de la conduite hautement automatisée, revient sur ses efforts pour trouver de nouveaux revenus et préparer la voiture autonome.

Sanjay Sood dirige la division conduite hautement automatisée du cartographe européen Here. © Here Technologies

JDN. Vous avez annoncé au CES le lancement d'une marketplace pour les données de localisation. Comment fonctionnera-t-elle ?

Sanjay Sood. Nous voulons offrir aux producteurs de données de localisation un endroit où ils peuvent monétiser ces informations. Concrètement, des entreprises pourront acquérir les données agrégées de plusieurs sociétés sur un modèle de licence.  Viendront s'y ajouter les services et informations de localisation proposés par Here. Toute entreprise qui contribue à un jeu de données percevra des revenus lorsqu'il sera acquis par un client. Peu de sociétés possèdent assez de données en interne pour lancer de nouveaux services sans aide extérieure. Google est probablement le seul capable de le faire. C'est pourquoi les entreprises doivent mettre leurs ressources en commun. Nous espérons que cette collaboration nous permettra d'adresser de nouveaux clients dans des industries comme la publicité ou la logisitique, qui peuvent elles-aussi grandement bénéficier de ces données de localisation.

Here a aussi annoncé l'intégration d'Alexa afin de permettre une navigation et l'accès à des services par la voix en voiture. L'une des forces de Here auprès des constructeurs est de ne pas les couper de leur relation avec le client, comme peut le faire Google avec Android Auto. N'avez-vous pas peur de les désintermédier en plaçant Amazon entre eux et leurs clients ?

Amazon n'offre que des interactions, pas tout un OS pour le véhicule comme le fait Google. Nous avons intégré Alexa à nos services, mais il reviendra ensuite à chaque constructeur d'avoir une conversation business avec Amazon pour décider du modèle économique et des conditions de cette intégration.

Vos clients constructeurs ont encore un long chemin à parcourir pour proposer des véhicules pleinement autonomes. Here prépare la cartographie haute définition qui leur permet de naviguer. Que vous reste-il à améliorer de votre côté ?

"Le défi est de mettre à jour en temps réel  la cartographie grâce aux capteurs des voitures autonomes"

Notre cartographie est fonctionnelle et nous la fournissons déjà à presque tous les constructeurs qui travaillent sur le véhicule autonome.  Nous avons cartographié plus de 500 000 kilomètres de routes en haute définition dans le monde. Le gros défi qui nous occupe actuellement est de permettre des mises à jour automatiques temps réel de la cartographie grâce aux données récoltées par les capteurs des voitures autonomes. Si plusieurs voitures "voient" un accident ou une route barrée par exemple, l'information remontée permettra d'actualiser la carte afin d'alerter les autres véhicules sur la route. Le problème est que les capteurs qui permettent ces remontées d'informations se trouvent assez peu sur des véhicules produits en série. L'autre défi est de reproduire en haute définition l'environnement très détaillé et complexe des villes, ce qui est bien plus difficile que sur autoroute.

Comment vos actionnaires du monde de l'auto (Daimler, Audi ,BMW Continental, Bosch) vous aident-ils à préparer cette navigation du véhicule autonome ?

Nous menons justement avec eux des projets de recherche conjoints sur les remontées de données des capteurs pour mettre à jour les cartes des véhicules autonomes. Ils nous fournissent aussi un accès privilégié à leurs données sur les incidents, le trafic ou encore les limitations de vitesse. L'autre avantage de travailler avec trois constructeurs, Daimler, Audi et BMW, est qu'ils nous aident à définir l'usage et les besoins dans l'automobile. Cela facilite la création de standards car nous pouvons ensuite aller voir nos autres clients en leur expliquant que tels ou tels procédés sont déjà adoptés par trois gros acteurs du marché. Enfin, ces constructeurs allemands sont nos premiers utilisateurs et nous permettent d'avoir très vite des retours sur nos nouveaux produits, comme la marketplace de données sur laquelle ils sont déjà présents.

Suivez le CES avec le JDN

Autour du même sujet

"Nous lançons une marketplace pour monétiser les données de localisation"
"Nous lançons une marketplace pour monétiser les données de localisation"

Sanjay Sood dirige la division conduite hautement automatisée du cartographe européen Here. © Here Technologies JDN. Vous avez annoncé au CES le lancement d'une marketplace pour les données de localisation. Comment fonctionnera-t-elle ?...