Arthur-Louis Jacquier (Lime) "Nous allons limiter la vitesse de nos trottinettes à 20 km/h dans tout Paris"

Le directeur général de Lime en France réagit aux annonces de la maire de Paris Anne Hidalgo, qui va interdire le stationnement des trottinettes sur les trottoirs, et demande aux opérateurs de réduire la vitesse de leurs engins ainsi que la taille de leurs flottes.

JDN. La mairie de Paris va interdire par un arrêté pris avec la préfecture de police le stationnement des trottinettes électriques en libre-service sur les trottoirs à partir du mois de juillet. Comment réagissez-vous à cette mesure ?

Arthur-Louis Jacquier est le directeur général de Lime France. © Lime

Arthur-Louis Jacquier. Il est nécessaire de mettre en place des règles pour installer notre service sur le long terme. Cette mesure n'est pas une surprise, car l'interdiction de stationner sur les trottoirs était déjà inscrite dans la charte de bonne conduite que nous avons signée avec la mairie le mois dernier. Nous sommes en train de déplacer manuellement tous les points de dépose de trottinettes qui indiquent à nos équipes et prestataires où ils doivent les garer dans Paris, afin qu'ils ne soient plus sur les trottoirs, mais sur les places de stationnement pour vélos et voitures, comme le souhaite la ville. Ce travail sera terminé dans les jours qui viennent.

Vos utilisateurs ne vont pas s'arrêter de garer leurs trottinettes sur les trottoirs. Allez-vous leur faire payer les 49 euros que la mairie vous facturera pour chaque trottinette mise à la fourrière dont ils seront responsables ?

Vous avez raison, c'est le grand sujet. Les utilisateurs n'ont pas pris les bonnes habitudes, il faut les accompagner et expliquer. Nous le faisons en investissant des centaines de milliers d'euros dans une campagne de publicité qui les incite à ne pas laisser leurs trottinettes sur les trottoirs. Nous avons aussi une patrouille de 50 personnes dont le seul travail est de déplacer les engins mal garés et faire de la prévention auprès des usagers. Nous n'infligerons pas de pénalités financières à nos utilisateurs, nous préférons prendre en charge ces coûts car nous sommes convaincus que nos actions actuelles suffiront.

"Nous n'infligerons pas de pénalités financières à nos utilisateurs"

Anne Hidalgo demande également aux opérateurs, sans pouvoir les y forcer, de limiter la vitesse des trottinettes à 20 km/h dans toute la ville, et huit dans les zones piétonnes. Y êtes-vous favorable ?

Cela ne nous nous dérange pas. Nous allons limiter la vitesse de nos trottinettes à 20 kilomètres par heure dans les jours qui viennent. Pour ce qui est des zones à huit kilomètres par heure, nous le ferons dès que Paris nous aura communiqué la liste des endroits concernés.

La marie de Paris souhaite enfin que les opérateurs réduisent la taille de leur flotte en attendant l'entrée en vigueur de la loi mobilités, qui lui donnera probablement le pouvoir de le faire. Allez-vous accéder à cette demande ?

Notre stratégie n'est pas du tout d'envahir la ville avec un maximum de trottinettes. Nous en mettons le bon nombre pour répondre à la demande. Nous avions des plans de déploiements très ambitieux, avec quelques milliers de trottinettes supplémentaires qui devaient être mises en circulation. Mais nous les avons arrêtés suite à la signature de la charte. Nous allons faire des propositions à la ville sur le nombre de trottinettes que nous souhaitons déployer afin de voir si cela lui convient.

Vous ne comptez donc pas réduire votre flotte ?

Nous sommes toujours ouverts à travailler en bonne intelligence avec la mairie, cela dépendra de nos discussions avec elle.

Arthur-Louis Jacquier est le directeur général en France de l’opérateur de trotinettes en libre service américain Lime. Il était précédemment le vice-président Europe de Gobee.bike (vélos en libre service). Il est aussi passé par Take Eat Easy et Rocket Internet. 

Et aussi

"Nous allons limiter la vitesse de nos trottinettes à 20 km/h dans tout Paris"
"Nous allons limiter la vitesse de nos trottinettes à 20 km/h dans tout Paris"

JDN.  La mairie de Paris va interdire par un arrêté pris avec la préfecture de police le stationnement des trottinettes électriques en libre-service sur les trottoirs à partir du mois de juillet. Comment réagissez-vous à cette mesure ? Arthur-Louis...