Jeunes contre police : "Nous avons pris des initiatives"

"Nous avons déjà pris des initiatives", explique Fadela Amara quand on évoque avec elle le problème des émeutes dans les quartiers et les relations "police-jeunes". Au-delà des Uteq (Unités territoriales de quartier) elle évoque la mise en place de "Délégués de cohésion sociale" qui permettent de "favoriser le dialogue entre la police et la population". Elle souligne enfin la mise en place d'une Commission, avec le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, ouverte à toutes les parties prenantes, des associations représentatives de banlieue aux syndicats de police. Celle-ci remettra ses propositions avant janvier 2010.