"Je ne suis pas anti-européen, mais euroréaliste"

Opposé à toute forme de constitution européenne, Jean-Pierre Chevènement est souvent qualifié d'eurosceptique. "Je ne suis pas anti-européen, je suis un anti-fédéraliste", explique pourtant le sénateur du Territoire de Belfort. "Je ne pense pas que l'Europe existe en tant que nation". Il rappelle qu'il existe "30 peuples européens" et se dit "partisan d'une Europe à géométrie variable". L'ancien ministre de l'Intérieur de Lionel Jospin se dit également opposé à "une Europe qui se ferait au mépris de la volonté des peuples". L'homme, qui se considère comme un "euro-réaliste", considère que "la volonté de la France compte" dans l'UE.