"La France est un caniche des Etats-Unis, et un caniche méchant en plus"

Revenir dans l'Otan, comme l'a décidé Nicolas Sarkozy, est "une grave faute" souligne Jean-Pierre Chevènement. "Cela va nous coûter beaucoup d'argent, plus de 600 millions d'euros par an", explique d'abord le sénateur de Belfort. Il dénonce ensuite une sorte "d'asservissement consenti" aux vues américaines. "Nous n'osons pas leur dire ce qu'il faudrait faire". Et cite l'exemple afghan. "Lors d'un débat, Monsieur Kouchner a dit attendre la décision du président Obama", avant de s'exprimer sur d'éventuels renforts de troupes. Si le sénateur ne nie pas que "les Américains sont nos alliés", il pense que "nous n'avons pas à être leur caniche", même s'il s'amuse : "Nous sommes plutôt un méchant caniche d'ailleurs".