"Vingt-deux listes du Modem aux élections régionales"

Après les troubles dans la région Poitou-Charentes et dans le Loiret, Marielle de Sarnez confirme : "Il y aura 22 listes [du Modem] rassemblées, avec notamment des gens du Mouvement démocrate, mais aussi des assos, des gens de l'écologie" aux régionales de mars. Au second tour, la Vice-présidente centriste estime que le Modem "peut rester aussi autonome", c'est-à-dire se qualifier dans de nombreuses régions. "On peut aussi construire des majorités à condition qu'on se retrouve sur les idées et sur le projet". Mais dans "un état ultra-centralisé comme la France, où tout remonte à Paris et où la politisation des élections régionales est extrême", Marielle de Sarnez ne se "voit pas faire alliance avec le gouvernement ou avec eux qui veulent faire de cette élection un référendum pro ou anti-gouvernemental".