"Il faut maintenir un site Total à Dunkerque"

"Il y a une responsabilité citoyenne de l'entreprise quand même !", s'indigne Marie-George Buffet quand on évoque le cas des salariés de Total à Dunkerque, en grève contre la fermeture de leur usine de raffinage. Après avoir souligné ironiquement que la décision de fermeture est repoussée au mois de juin (après les régionales), suite à "un coup de fil entre l'Elysée et les dirigeants de Total", elle défend le maintien d'une l'activité sur le site. "Que ce soit dans cette région où dans les Pyrénées Atlantique, Total a des activités multiples et variées. C'est une entreprise qui se porte très bien et dégage énormément de profits. Même s'il y a une petite baisse du raffinage, il faut qu'elle assure sur le site le maintien d'une activité de haut niveau avec des emplois qualifiés et qu'elle puisse le négocier avec les salariés dès maintenant".