"Des résidences flottantes sur la Seine"

Selon Valérie Pécresse, "l'Etat a pris ses responsabilités" sur la loi SRU en instaurant des obligations de construction pour les villes ne respectant pas les 20 % de logement sociaux. Sur la problématique plus générale du logement en Ile-de-France, où il est "très difficile de trouver des terrains", la candidate aux régionales propose de construire des "résidences flottantes" sur la Seine ou la Marne. Une proposition originale de résidences de "130 logements", de "15 à 25 m²", pour "les jeunes travailleurs, les apprentis, les étudiants" et qui, selon elle, "coûteraient deux fois moins chers que des logements sociaux".