"L'insécurité, la région ne peut pas la régler seule"

Sur la sécurité au lycée, remettant en cause l'action de Jean-Paul Huchon, Valérie Pécresse affirme que "110 lycées n'ont fait l'objet d'aucune mesure de sécurisation en Ile-de-France". Elle ajoute : "Le problème de la sécurité, la région ne peut pas le régler seule. Or aujourd'hui, nous avons une région qui s'oppose à l'Etat". La chef de file UMP propose notamment des "contrats Etat-région" sur la question et préconise l'utilisation des emplois jeunes dans les établissements. Enfin, Valérie Pécresse estime l'usage de détecteurs à l'entrée des lycées "un peu excessif" et leur préfère la vidéo-protection.