"Une voie supplémentaire sur 81 tronçons"

"L'investissement autoroutier ne dépend pas de la région", commence Valérie Pécresse quand on aborde avec elle la question du réseau routier d'Ile-de-France. Pour la candidate en revanche, une participation au financement est possible. L'occasion d'égratigner à nouveau la majorité sortante : "Les Verts ont demandé aux socialistes de ne plus cofinancer les investissements routiers de l'Etat". Pour améliorer le trafic en Ile-de-France, Valérie Pécresse expose quant à elle un plan immédiat de "81 tronçons routiers sur lesquels on peut ajouter une voie supplémentaire dédiés aux bus, aux voitures vertes ou au covoiturage". A commencer par l'A86 et l'A104 qui devront également être prolongés à l'ouest.