Quel avenir pour les écrans plasma ? Luc Saint Elie : le plasma a plus que jamais son mot à dire

luc saint-elie
Luc Saint-Elie © Panasonic

Luc Saint Elie est le responsable formation et communication en nouvelles technologies chez Panasonic

 

La Rédaction : Croyez vraiment en un avenir pour le plasma ?
Oui, bien sûr qu'on croit toujours au plasma. D'ailleurs, vous verrez bientôt un téléviseur (pas un moniteur) prêt pour la télévision et les films 3D Full HD, ce qui n'est possible pour l'instant qu'avec du plasma, et nos dernières dalles Neo PDP. C'est principalement grâce au temps de réaction quasi-nul, qui permet d'envoyer suffisamment d'images de qualité à chaque œil, sans rémanence. Donc oui, le plasma a plus que jamais son mot à dire. 

 

"Le marquage est tributaire de la qualité de la dalle"


On reproche principalement deux choses au plasma : le marquage et les reflets. Qu'en pensez-vous ?

Le marquage est tributaire de la qualité de la dalle. Et de la gestion électronique derrière. Pour schématiser, un plasma c'est comme une grille composée de mini-flash d'appareil photo. Autour de chaque lumière, il y a une couche de phosphore, qui sous l'impulsion d'un courant électrique, permet de produire la couleur. Le marquage arrive lorsque l'électronique matraque à mort la couche de phosphore sur une même couleur et fini par la percer, d'où le marquage.
Les bons plasmas ont des techniques, maintenant, pour limiter ça. Par exemple, une image d'écran pivote en permanence sur un pixel, ce qui ne se voit pas, mais cela évite les brûlures permanentes.
Il faut savoir qu'effectivement en vieillissant, le marquage devient plus probable.
Quand aux reflets, c'est toujours pareil, la même tentation : on va donner un sentiment de netteté maximale au spectateur en le plaçant devant une dalle brillante. Quand quelqu'un achète un plasma d'1,20 mètre, il lui faut cette sensation, qu'il en ait plein les yeux, donc on ne met pas de dalle mate. En plus, nos plasmas sont recouverts d'une vitre ultra résistante. Ce qui participe aux reflets. Mais sur nos dernières dalles Neo PDP, on peut aussi augmenter la luminosité, de 50 % environ, par rapport à avant. Ce qui peut résoudre les problèmes de gêne quand on est au courant du truc. 

 

Conseillez-vous toujours de roder son téléviseur plasma ?
Effectivement, on recommande de le faire. De ne pas le pousser pendant les premiers mois. Mais honnêtement, je n'ai pas de données chiffrées, de valeurs, sur l'impact du rodage. On sait que ça peut ne pas faire de mal. Donc oui, on continue de le conseiller.

 

"sur un plasma d'entrée de gamme, je ne jouerais pas"

Conseillez-vous tout de même un plasma aux joueurs de consoles ? Et pour une utilisation PC ?
Alors pour brancher un PC dessus, honnêtement, l'utilisateur risque d'être un peu déçu. Par la résolution tout d'abord. Et puis je ne serais pas surpris qu'un LCD soit plus efficace, car un bureau de windows, c'est très figé, il n'y a aucune modulation. Le plasma est lui spécialisé dans le mouvement. Cela doit donner une impression de netteté moindre sur du figé très contrasté.
Pour le jeu sur console, oui, on peut jouer dessus sans problème. En plus c'est bien plus fluide, c'est un bonheur. Mais attention, sur un plasma d'entrée de gamme, je ne jouerais pas. Il y a trop de risques de marquage.

Panasonic / TV LCD