Ne pas se précipiter

"On s'imagine que la demande est quelque chose d'impulsif, note Monique de Kermadec. Or, il faut analyser les raisons de sa demande, apprécier son importance et son degré d'urgence pour se sentir solide. Une bonne demande n'est jamais faite dans l'urgence."

Réfléchissez aux arguments que vous pouvez mettre en avant, aux blocages que votre interlocuteur pourrait soulever et voyez si vous pouvez les lever. Vous serez plus sûr de vous et montrerez que vous avez pris le temps de préparer soigneusement votre requête. Présentez votre demande de façon à ce qu'elle paraisse justifiée, voire évidente. Mais restez toujours sur le terrain professionnel et bannissez les arguments liés à l'affectif. Soit vous serez mal reçu, soit votre interlocuteur sera mal à l'aise et vous en voudra de le mettre dans ce type de situation.

Suggestions de contenus