Les 10 erreurs du chef de projet débutant Négliger l'esprit d'équipe

En début de projet, il est tentant de se plonger dans l'action immédiatement, au lieu de prendre le temps de consolider l'équipe créée à cette occasion.

 

Créer un esprit d'équipe

Or, en début de vie d'un projet, l'équipe vit un stade qu'Alain Asquin, maître de conférences à l'IAE Lyon 3 et co-auteur de "Manager un projet pour la première fois", nomme le "forming". Les membres de l'équipe se découvrent les uns les autres. "Il faut alors faire du team-building : les personne doivent s'estimer et reconnaître la légitimité de chacun à intégrer l'équipe", recommande-t-il.

De plus, la création d'une équipe soudée sera un vrai plus lorsque surviendront les premières difficultés. Sans ce travail, "la solidité de l'équipe sera remise en question à la première difficulté", estime Alain Fernandez, consultant-formateur et auteur du "Chef de projet efficace".

 

Motiver sur la durée

Une fois que l'équipe est réellement formée, le chef de projet doit veiller à ce que les acteurs restent mobilisés dans la durée. C'est un point tout particulièrement sensible pour les projets de longue haleine. "Le chef de projet est aussi un communiquant. Il met à l'aise, incite aux échanges, sait prévenir les conflits et les résoudre le cas échéant", rappelle Alain Fernandez. Il ne faut pas oublier non plus de valoriser les efforts et les réussites de chacun. Tenir les membres de l'équipe informés et favoriser des rencontres transversales afin de donner à vos collaborateurs une vision d'ensemble du projet les valorisera et aura pour effet de les impliquer.

 

Travailler ensemble

Le travail de groupe est d'ailleurs un élément indispensable d'un projet réussi. "Il existe un travers assez courant qui consiste à penser avoir tout compris après les études préalables, à  s'enfermer dans son bureau pour travailler, couper tout contact et ne se réveiller que pour livrer le produit supposé fini. Or, la définition du projet doit s'affiner en cours de réalisation et seuls les échanges réguliers permettent de faciliter la compréhension mutuelle", explique Alain Fernandez.

Jeunes cadres