Les 10 erreurs du chef de projet débutant Prendre sa feuille de route pour acquise

Avant de débuter sur un projet, il est important de bien saisir les enjeux pour l'entreprise ainsi que pour les principaux membres du comité de pilotage qui vous donne ses instructions. Renseignez-vous sur l'attention que l'on consacre à ce projet en haut lieu, sur la vision de différents directeurs concernés...


Participer à la définition du projet

Ensuite, insistez, tant que faire se peut, pour participer à la définition du projet. Vous éviterez ainsi de vous retrouvez avec un feuille de mission mal définie, un budget trop serré ou des délais irréalistes à tenir. Cette phase d'avant-projet est cruciale. Vous devez fixer avec les décideurs le socle de votre projet. A l'issue de ces discussions, vous devez pouvoir répondre avec assurance (au moins) à ces questions :

  Quels seront les débouchés ?

  Quels objectifs veut-on atteindre ?

  Quelle est la meilleure solution pour cela ?

  Quels moyens seront alloués ?

  Est-ce bon pour l'entreprise ? Pourra-t-elle le supporter en termes d'investissement financier et humain ? Quel est le retour sur investissement attendu ?

  Quels seront les rôles et responsabilités des différents services participants ?

 

Clarifier tous les points clés du projet  

Prenez le temps de bien préciser les attendus et les moyens à votre disposition. "Le flou ne sera pas un allié car il faudra rendre des comptes au final", explique Alain Fernandez.  

Dans un deuxième temps, une étude approfondie doit être menée pour préciser concrètement tous les détails qui découlent des choix stratégiques réalisés précédemment. Il en ressort un cahier des charges qui représente le contrat qui vous lie à votre hiérarchie. Dans tous les cas, demandez une lettre de mission formalisée et étudiez scrupuleusement ce document. Et si vous remarquez un point délicat, signalez-le avant d'entamer toute démarche, en proposant une alternative.