Les 10 erreurs du chef de projet débutant Se jeter dans l'action sans prendre de recul

Dans les premières phases du déroulement du projet, la réflexion doit prendre une place importante puis laisser place à l'action une fois que le cadrage a été réalisé et que les décisions ont été prises.


Le projet n'est pas gravé dans le marbre

"Pour éviter de se laisser dévorer par les contingences du quotidien, il faut s'imposer des instants de réflexion"

Toutefois, un projet de longue durée est amené à évoluer au fil du temps. Les différents aléas rencontrés peuvent modifier le planning établi, obligeant à consacrer plus de temps à certaines tâches ou à revoir certaines décisions. "Le chef de projet doit savoir identifier les risques potentiels pour mieux les anticiper", rappelle Alain Fernandez. Pour cela, il est nécessaire de réussir à prendre du recul par rapport à l'enchainement des événements. Vérifier le contexte dans lequel se place le projet peut permettre de déceler des évolutions nécessaires.

 

S'organiser des plages de réflexion

"Pour éviter de se laisser dévorer par les contingences du quotidien, il faut adopter une gestion rigoureuse du temps et s'imposer systématiquement des instants de repli et de réflexion un peu plus globale. S'éloigner régulièrement  du contexte et s'accorder une rupture du rythme sont plutôt bénéfiques", conseille Alain Fernandez.

Il est possible de planifier ces moments, en s'accordant une heure par semaine ou une après-midi par mois, selon la taille du projet. Il est également nécessaire d'établir une relation de confiance avec les équipes à l'œuvre afin de faire remonter l'information efficacement et sans faux-semblants.

Jeunes cadres