Une minorité de Français souhaitent travailler dans une start-up

Une minorité de Français souhaitent travailler dans une start-up Les bons côtés du travail en start-up ne séduisent pas tout le monde, à en croire une étude réalisée par BVA.

Management horizontal, autonomie, esprit d'équipe, agilité, fun… La vie professionnelle dans une start-up peut avoir de bons côtés. Pour autant, les salariés français souhaitent-ils y travailler ? Pas si sûr, révèle une étude BVA réalisée fin 2017. Voici les principaux résultats mis en forme par notre partenaire re.sources, le data lab de l'emploi de Randstad.

Les salariés Français sont près de 6 sur 10 (57%) à ne pas vouloir travailler dans une start-up. Seules 42% des personnes interrogées seraient prêtes à sauter le pas. 6% de l'échantillon répond "Oui tout à fait" à la question "Souhaitez-vous travailler dans une start-up ?".

Et aussi

Annonces Google