Emploi cadre en Europe : des prévisions dans le rouge

Le volume d'embauches de cadres devrait se contracter de 7 % l'an prochain en Europe, selon la dernière enquête de l'Apec. L'Espagne, le Royaume-Uni et l'Italie sont parmi les plus touchés.

La crise actuelle est-elle en train de marquer la fin de l'âge d'or pour l'emploi des cadres ? Si nous n'en sommes pas encore là, les perspectives sont tout de même moins florissantes que ces dernières années. Dans son baromètre annuel de l'emploi des cadres en Europe, l'Apec envisage un volume d'embauches au-dessous des 600 000 recrutements pour 2008-2009, soit 7 % de moins que l'an dernier. Le contexte international économique en berne ainsi que les réactions en chaîne au plan macro-économique, tels que le gel du crédit, l'arrêt des commandes et des investissements, représentent autant de facteurs inquiétants pour la santé de l'emploi cadre selon Gabriel Artero, président de l'Apec.

Envolées, donc, les prévisions optimistes de juin qui pouvaient laisser espérer une hausse de 4 %, à 670 000 recrutements. Cette nouvelle estimation corrigée à la baisse ramène l'emploi cadre pour 2008-2009 au niveau de celui connu au cours de l'année 1999-2000.

Chute de 10 % des recrutements cadres en France

Dans l'Hexagone, si la fourchette haute des prévisions d'embauches se situe autour des 180 000 embauches contre 171 200 l'an passé, les estimations basses avoisinent plutôt les 150 000 recrutements. L'informatique continue à représenter le tiers des futures embauches, tandis que la fonction "production, exploitation tertiaire" poursuit sa progression pour la 3ème année consécutive avec 24 % des prochaines embauches.

Parmi les pays européens les plus durement touchés par ce contexte économique, l'Espagne, le Royaume-Uni et l'Italie envisagent également de fortes baisses (- 20 %, - 10 % et - 10 % respectivement). Seuls les pays du Benelux restent dans le vert, avec une stabilité en Belgique et une progression de 4 % au Luxembourg et de 8 % aux Pays-Bas.

Sur 20 ans, la population cadre en Europe a néanmoins enregistré une progression de 50 % (contre 18 % pour l'emploi salarié) en moyenne, la plus forte hausse revenant au Luxembour (+ 154 %) et la plus faible à l'Italie (+ 13 %, contre + 24 % en France).

Un cadre sur deux en Europe a 45 ans et plus

L'Apec s'est également intéressée au taux d'activité des seniors européens. Il se situe autour de 50 % pour les cadres de 45 à 49 ans et de 40 % pour ceux de 50 ans et plus. Elle est de l'ordre de 6 cadres sur 10 de 45 ans et plus en Allemagne et en Italie, contre moins de 40 % en Belgique et au Luxembourg. Une différence qui s'explique par la priorité donnée à l'expérience dans les recrutements outre-Rhin et italiens, tandis qu'en Belgique et au Luxembourg le marché de l'emploi cadre répond à des besoins de renouvellement.

Si la France comme les Pays-Bas comptent 4 cadres sur 10 âgés de 45 ans et plus, les 50 ans et plus sont les plus nombreux (24 % contre 18 % pour les 45-49 ans). Au Royaume-Uni et en Espagne la part des cadres de 45 ans et plus est dans la moyenne européenne d'un cadre sur deux.

En savoir plus :

L'emploi cadre connaît ses premiers revers

Quels recrutements en 2009 : les réponses de six DRH

Annonces Google