Les plus belles innovations RH des grands groupes

Les start-up n'ont pas le monopole de l'innovation, loin de là. En matière de RH, certaines grosses entreprises sont des exemples à suivre.

Recrutement  : Cetelem et Jaguar

La génération Y délaisse de plus en plus Facebook au profit de Snapchat. Fort de ce constat, Cetelem utilise le réseau pour recruter. Une "lense" "bonhomme Cetelem post-it" est disponible depuis le 15 juin et permet aux utilisateurs d’imiter le personnage. L’application aidera Cetelem à attirer stagiaires et alternants prometteurs. Cetelem n'est toutefois pas la seule entreprise à s'être convertie au recrutement sur Snapchat.

L’analyse des candidatures dans le cadre de la première étape d’un recrutement est souvent perçue comme une phase chronophage. Jaguar a décidé d’en faire une étape ludique. Le constructeur s’est associé avec le groupe de musique Gorillaz. Jaguar utilise l’application en réalité mixte du groupe pour attirer les candidats. La sélection des meilleurs profils se déroule en deux étapes. Les participants devront d’abord assembler les pièces de la Jaguar I-Pace, prochain modèle sport et électrique du constructeur. Ils devront ensuite décrypter une suite de casse-têtes codés en réalité alternative.


Formation : L'Oréal, Etam 

Afin de faciliter l’intégration de ses nouveaux salariés, L’Oréal a développé une application sur sa culture d’entreprise. Cette application comprend des sujets sur l’entreprenariat, la coopération et la création d’un réseau professionnel. Chacun des sujets est composé de textes, photos, vidéos, témoignages, quizz et mini-jeux. Des missions à effectuer dans la vraie vie sont proposées et permettent de gagner des points pour devenir "gourou culturel". L’entreprise conseille à ses nouveaux employés d’utiliser l’application tous les jours de cinq à dix minutes pendant un mois. Disponible en 11 langues et distribuée dans plus de 30 pays, l’application a été développée en interne avec l’aide de la start-up française Klaxoon.

Avec sa nouvelle application "Le Hub", la marque de lingerie Etam souhaite renouveler et améliorer ses pratiques de management. Le Hub donne accès à trois fonctions :

La formation : toutes les formations suivies en présentiel par les managers sont disponibles sur l’application.

La veille : un benchmark sur les pratiques des autres entreprises est régulièrement actualisé.

Le bien-être des salariés : l’humeur des employés est mesurée avec un sondage hebdomadaire. Il existe plusieurs entreprises qui ont mis en place des outils digitaux pour améliorer l'engagement des salariés.

Organisation du travail : Publicis, Studizz

Marcel, c’est le nom de l’assistant professionnel intelligent de Publicis créé avec la technologie Sapient (groupe acquis en 2014). Cet assistant est un élément clé du programme de transformation numérique "The power of One". Marcel aura pour mission de détecter les opportunités de business et de sélectionner les talents internes les plus pertinents pour un projet.

Satisfaire les envies d’évolutions des salariés avec les besoins de l’entreprise est l’une des missions les plus complexes des RH. La solution Shairlock de la start up Studizz entend révolutionner la mobilité interne grâce au Big Data. Le salarié fournit des informations concernant ses expériences, ses appétences métiers et ses souhaits d’évolution. L’entreprise intègre les postes existants, les qualifications nécessaires pour les occuper et les besoins RH à court, moyen et long terme. La solution analyse ces datas pour proposer à chaque collaborateur des possibilités d’évolution.

Qualité de vie au travail : Timyo, Volkswagen, Michelin

L’efficacité des salariés est perturbée par la masse de mails reçue chaque jour (environ 120 par jour pour un cadre). Fabrice Duman, dirigeant de Timyo, a développé un outil pour réduire la charge de mails journaliers. L’expéditeur précise le degré d’urgence de son mail et la date limite de réponse attendue. Le courriel apparaît alors chez le destinataire non pas en fonction de la date d’envoi mais en fonction de la date de retour attendue.

Le droit à la déconnexion est un concept concernant toutes les entreprises de plus de 50 salariés. Il a été mis en place dans le cadre de la Loi Travail. Les entreprises négocient l’application de ce droit au cas par cas. Exemples de certaines entreprises à la pointe : Volkswagen, le constructeur automobile, ferme ses serveurs de 18 h 15 à 7 h du matin. Allianz et La Poste rappellent à l’ordre en cas d’envois abusifs d’e-mail mais attend de ses employés une disponibilité constante en cas d’urgence. Michelin intègre un outil numérique léger qui envoie une alerte lorsqu’un employé effectue plus de cinq connexions à distance hors de ces heures de travail.

Annonces Google