Comment démocratiser l’apprentissage des outils digitaux pour les entreprises ?

La transformation digitale est le premier vecteur d’innovation et de changement dans les entreprises. L’enjeu pour elles, comme pour les collaborateurs, est de mettre régulièrement à jour les connaissances.

Désormais, les entreprises doivent revoir leurs méthodologies de formation : plutôt qu’un apprentissage long et ponctuel, il s’agit de faire adopter les innovations prioritaires avec des sessions courtes mais rythmées. Dans ce contexte, comment capter l’attention des apprenants ? 

Les interfaces universelles, outils de référence cruciaux

Il n’existe pas d’interface de référence dédiée pour acquérir des connaissances. L’enjeu n’est pas d'attirer les apprenants au contenu mais d’amener du contenu là où les apprenants se trouvent et ainsi de faciliter l’apprentissage. Or les interfaces des solutions Google et Facebook représentent 80% des applications les plus utilisées et 96% du temps passé !

Dans le monde professionnel, les interfaces universelles les plus utilisées sont les messageries de type Outlook et Skype, ainsi que les outils bureautique. 

Pour parvenir à mettre en place une acquisition de connaissance régulière et efficiente, il faut un contenant, du contenu, mais également du temps de concentration disponible. Or, sur ces interfaces de référence, les utilisateurs sont davantage en lecture rapide, donc peu concentrés. Les outils de formation doivent donc intégrer cette contrainte : il leur faut des moyens pour que les apprenants passent de cette lecture rapide à une lecture focalisée. Pour capter l’attention des collaborateurs, on dénombre trois moyens principaux : les notifications sur smartphone, les réseaux sociaux et les chatbots. La question cruciale est de savoir dans quelle interface les utilisateurs sont davantage présents et disponibles pour recevoir ces informations.

Les notifications  

La notification via smartphone est un des canaux les plus efficaces pour pousser du contenu, notamment auprès d’un jeune public : en effet, 63 % des 18-34 ans y sont réceptifs. Si l’apprentissage par le smartphone peut être décrié en raison d’un nombre de sollicitations parfois trop important, ou d’une facilité à se laisser distraire, il constitue néanmoins un outil digital essentiel à la formation. Toutefois, attention : les notifications in-app sont les plus appréciées. Les notifications push ainsi que les notifications sur pastilles sont très peu appréciées des utilisateurs. 

Les réseaux sociaux 

En raison de leur popularité, les réseaux sociaux peuvent également constituer un véritable canal pour transmettre une information. Combiné à un smartphone, ils deviennent optimaux pour capter l’attention de l’apprenant.

Néanmoins, tout l’enjeu des réseaux sociaux est de se positionner sur le bon. Le réseau professionnel LinkedIn avait bien vu cette opportunité en rachetant lynda.com pour ses cours en ligne en 2015. Si LinkedIn réussit à faire venir plusieurs fois par jour ses membres sur leur mur de discussion, ce canal deviendra une priorité pour la formation professionnelle.

Les chatbots  

Ces outils innovants, d’abord dédiés au service client, se démocratisent et s’insèrent progressivement dans l’ensemble des secteurs, notamment celui de la formation. En effet, de nombreuses solutions de formation envisagent d’intégrer des chatbots à Skype qui sera bientôt remplacé par Microsoft Teams. Cette technologie permet à la fois un suivi personnalisé et une assistance en temps réel, deux aspects essentiels à la formation contextuelle. 

Cette technologie mérite encore quelques améliorations, notamment au niveau du conversationnel : il lui faudra encore quelques évolutions pour que les échanges entre apprenants et chatbots soient plus assimilés à un guide qu’à un dérangement. 

Aujourd’hui, entre 10 et 15 % des salariés ont recours aux formations en entreprise. Mais, dans le cadre de cette transformation digitale, qui touche toutes les sociétés, tous ont besoin d’être formés de manière régulière. Ainsi, le digital apporte un véritable changement de positionnement par rapport à la formation traditionnelle : mieux vaut avoir recours à des formations courtes et régulières qu’à de longs séminaires trop complexes. 

Annonces Google