Cette filière qui ne connaît pas la crise...

A l’heure des questions d’orientation des futurs bacheliers, le débouché est un vrai critère de choix. Et un secteur se porte bien : celui de l'hôtellerie-restauration . Le nombre de salariés a bondi de 25 % entre 2005 et 2017 pour dépasser, aujourd’hui, le million de personnes.

Le nombre d'emplois dans les métiers de l'hôtellerie et de la restauration devrait continuer à progresser à un rythme plus soutenu que celui de l'ensemble des métiers. La french touch, en termes d’art de recevoir, d’excellence et de gastronomie est un élément clef pour l’emploi en France et dans le monde entier. L’Institut Paul Bocuse, leader français du secteur, et l’ensemble des écoles sont les premiers ambassadeurs de ce dynamisme !

Une filière d'excellence en pleine révolution

Former les leaders de demain c’est être capable de faire vivre aujourd’hui le futur : un monde « universel » et connecté, un monde responsable et engagé dans le « bien-vivre » et dans lequel l’art de recevoir est une marque d’excellence.

Méconnus, les métiers de l’hôtellerie, restauration représentent l’une des rares filières qui ne souffre pas du chômage. Les Bachelors et les Masters développés sont considérés comme les plus performants sur le plan des expertises et du management. Au moment où des dizaines de milliers de jeunes sont inquiets pour leur orientation, les écoles d’hôtellerie restauration ont un défi formidable à relever.

Au stade où la connaissance devient collaborative et accessible, l’éducation doit reposer sur des items comme la créativité, l’interactivité, l’altruisme, le courage et l’entrepreneuriat. 3 ou 5 ans d’études se doivent d’apporter bien plus que de simples connaissances. L’enseignement dans l’hôtellerie restauration doit alterner théorie et pratique pour développer une expertise concrète de haut niveau, l’esprit entrepreneurial et le leadership.

L’excellence pédagogique passe aussi par la capacité à innover en lien direct et permanent avec les entreprises du secteur. Une grande école du secteur est une porte ouverte permanente sur le marché de l’emploi. Elle doit évaluer les besoins du secteur pour construire les modèles de formation adaptés à ses évolutions. Comme toutes les industries, celle de l’hôtellerie restauration est en profonde mutation : former les leaders de demain s’anticipe des années en avance.

Il faut aussi être ouvert sur le monde, développer des formations anglophones, favoriser la mobilité internationale des étudiants pour avoir une vision globale du secteur. Au moment où l’Organisation Mondiale du Tourisme estime pour 2030, le nombre de voyageurs à 2 milliards, l’enseignement supérieur doit accompagner les offres et services qui accompagneront les nouvelles attentes. 

La force de l’enseignement supérieur hôtellerie restauration, au-delà d’assurer 100% d’employabilité en France comme à l’international, c’est bien de transmettre avec passion les savoir-faire et savoir-être authentiques de ces métiers à de vrais citoyens du monde ; voilà la mission que nous devons tous prendre à bras le corps. Plus que jamais, les nouvelles générations donnent la priorité à leurs passions, c’est pourquoi tous les professionnels de l’hôtellerie restauration doivent aller vers eux pour leur prouver que passion rime avec réussite et plaisir. Car avant d’être une filière qui offre de l’emploi, il s’agit là d’une filière de passion !

Annonces Google