Cette règle qui permet de mieux manager

Le rôle principal d'un manager est le suivant : aider un collaborateur à progresser. Pour ce faire, il est nécessaire de maîtriser l'art du feedback. Cela demande du doigté et le respect de certaines règles.

Depuis 1950, l’anglicisme feedback, traduit intégralement par "nourrit en retour", fait partie du dictionnaire français. Utilisé à l’origine en biologie puis en économie, il s’est développé avec les théories de la communication, et il est aujourd’hui courant de "demander un feedback" à l’issue d’un entretien professionnel par exemple. Cela permet d’obtenir un avis objectif sur sa performance réalisée, de manière à pouvoir engager les actions de suivi ou d’amélioration nécessaires.
Les feedbacks développent une communication positive, l’apprentissage et même, l’action. En 1959, les sociologues John W. et Matilda White Riley ont mis en avant l’intérêt du feedback en communication, qui permet de passer d’un processus purement linéaire à un processus circulaire (le récepteur devient actif, et son retour sur ce qui lui a été communiqué permet à l’échange de se créer).Cette réciprocité est nécessaire pour corriger et améliorer ce qui a été proposé : elle est ainsi un élément clé de toute discussion, ou de toute intervention pédagogique.
Le feedback est très utile pour se construire et pour progresser. C'est un outil de développement et de management puissant, qui revient en force actuellement.

Quel est le principe de l'art du feedback ?

Certains feedbacks nous dynamisent, d'autres nous démoralisent.Le feedback est un art en communication. Pour être efficace, il répond à des critères très précis. Donner du feedback à quelqu'un est un don précieux. En lui communicant une information sur l'effet que votre interlocuteur produit par ses actes et par ses paroles, vous lui offrez la possibilité de savoir quel est son impact sur l'autre et comment il est perçu. Cela lui permet ensuite d'adapter son discours et ses actions en fonction de son interlocuteur, de la situation, de son environnement.

Les 4 règles d'or du feedback

Un feedback constructif se prépare. Il se construit à l'aide de 4 étapes :
Pour être efficace, votre feedback doit être factuel. Vous décrivez des faits précis, concrets, se rapportant à un moment spécifique et récent. Vous utilisez donc le verbe "faire" ou des verbes d'action. Vous bannissez le verbe "être" qui traduit un jugement, en s'adressant à la personne sur ce qu’elle est et non à ce qu'elle fait. Vous pouvez commencer votre feedback par "J'ai observé précisément" et enchaîner par "Voici les conséquences que j'ai constatées".
Dans un feedback, il est essentiel que vous parliez en votre nom et que vous employiez le pronom "je". Dans cette perspective, vous vous montrez authentique et exprimez votre ressenti "À ce moment précis, j'ai perçu".
Le mieux est de vous exprimer avec simplicité et sans détour, n'hésitez pas à être direct.
Enfin, il est essentiel que vous proposiez des pistes de coopération, d'amélioration, des recommandations pratiques susceptibles d'être immédiatement utiles à votre interlocuteur. Si le feedback est positif, la personne qui reçoit ce retour peut elle-même formuler son plan d’amélioration.

Feedback et management

Pratique managériale courante dans les pays anglo-saxons, le feedbackest rarement utilisé en France. Et quand il l'est, il est formulé de façon maladroite en combinant compliments et reproches : "ta présentation powerpoint était top mais tu as parlé trop vite". Dès lors, nous oublions le compliment présent dans le début de la phrase et nous ne retenons qu'un seul message : "La présentation n'était pas à la hauteur des attentes, voire nulle". Ce genre de feedback crée de la démotivation.

Outil de renforcement motivationnel

Le feedback constructif s'avère toutefois un formidable outil motivationnel qui permet d'entamer une collaboration pérenne basée sur la confiance et le développement. Il est essentiel de pratiquer le feedback dans ses deux dimensions clés : le compliment ou feedback positif, la critique constructive ou feedback correctif :

Le feedback positif permet parfois de mettre en avant une compétence ou un comportement particulièrement adaptés et adéquats. Il est également efficace comme levier de développement et permet de renforcer un comportement apprécié et utile. "J'ai bien aimé quand tu as dit au client que nous avions des experts dans d'autres domaines, parce que cela les a rassurés et que cela leur a permis de se décider plus rapidement".Le feedback correctif doit être construit dans cette même perspective et avec cette même absence de jugement. Il permet de faire prendre conscience à l'autre l'effet produit par ses actes ou son comportement et suggère un axe de développement. Il aide à corriger un comportement inadéquat : "Je n'ai pas compris quand tu m'as interrompu devant le client parce que cela montre notre désaccord et nos dysfonctionnements".

Le feedback utile au quotidien

Le feedback, outil de communication par excellence, est utile à chaque instant dans la vie personnelle et professionnelle. Le feedback, c'est être attentif à l'autre, faire preuve de générosité et d'audace. Le feedback, c'est nourrir l'autre par des retours sincères, constructifs, sans jugement qui améliorent la relation et permettent à chacun de monter en compétence, de rester motivé et de s'épanouir.

Annonces Google