L'onboarding, c'est comme un couple... il faut s'investir

Comme dans une histoire d’amour, les entreprises dépensent beaucoup dans la séduction envers leurs futurs collaborateurs : temps, ressources, finances...

Lorsque employeur et candidat se disent enfin "Oui", espérant alors vivre la plus longue et belle histoire possible, nous constatons trop souvent de grave manquement dans la qualité et le processus d’intégration des nouveaux employés, bref c’est là que la désillusion peut survenir… Pourtant tout le monde sait de sa propre expérience qu’à ce stade rien n’est acquis ! Le pire symptôme de l’échec c’est la déception.

L’investissement majeur consacré pour le recrutement ne s’arrête pas le jour de la signature du contrat de travail, il perdure un certain temps variant selon la complexité du poste, les responsabilités associées, la taille et le métier de l’entreprise.

Nous pouvons aussi ajouter l’influence des éléments exogènes comme les clients contents ou pas, les collègues happy ou pas, les moyens mis à disposition existant ou pas, la culture et les valeurs portés par l’entreprise clairement exprimés ou non.

La déception provient toujours du même virus, les promesses évoquées lors du recrutement et non respectées par la suite. Certaines études chiffrent à plusieurs dizaines voire centaines de K€ un recrutement raté, entre le coût direct du recrutement, le temps que vos collaborateurs y ont consacré, le manque de productivité inhérent, le message négatif que la future séparation véhicule et le renouvellement de l’investissement pour la nouvelle embauche à lancer…

L’intégration est donc cruciale et une attention toute particulière doit être consacrée aux nouveaux, il en est de la responsabilité de tous les acteurs de l’entreprise, pas seulement du service RH qui sont souvent les premiers à en avoir conscience, c’est également le rôle des managers, des collègues, des services support de l’entreprise… tous ont une légitimité et un intérêt à œuvrer pour que cela se passe bien.

L’Apec estime que près de 60% des jeunes cadres sont déçus par la façon dont les entreprises ont géré leur intégration professionnelle et si on peut toujours se tromper sur la qualité d’un profil, la responsabilité est toujours partagée entre le nouvel embauché qui doit faire ses preuves et l’entreprise qui doit faire en sorte que cela soit une réussite.

Mettre en place un parcours d’intégration efficient c’est aussi un moyen d’augmenter ses résultats. Chaque entreprise, grand-compte ou PME devrait établir un processus d’intégration, découpé lui-même en parcours général et spécifique pour réussir.

Le processus général :  standard pour tout nouvel arrivant, assurant la qualité de l’accueil, les éléments matériels à fournir (ordinateur, téléphone, voitures.), les accès aux applications clefs de l’entreprise…), le programme des 1ères journées, les documents à remettre, les formations impératives, le parcours des rencontres internes… compléter par un processus spécifique par profil car l’intégration d’un commercial s’appuie sur un parcours différent de celui d’un technicien affecté à l’après-vente par exemple, avec des contenus spécifiques.

Pour soutenir la mise en place des processus d’intégration de plus en plus de plate-forme digitale existe ou arrive sur le marché, et il faut admettre que les outils numériques sont utiles pour rythmer l’onboarding.

Mais les processus et application digitales sans contenus ne suffisent pas, et c’est souvent à ce niveau que le sujet s’enlise. La production des différents contenus impacte toute l’entreprise et les "sachants" pour générer avec des formats variés des documents, vidéos, formulaires et autres quiz indispensables pour compléter et parfois suppléer aux séances présentielles.

Comme pour la vague du marketing digital où mettre en œuvre le bon site web, les articles de blogs, les livres blancs, les vidéos et la présence sur les réseaux sociaux ne s’improvise pas, pour réussir le challenge important de l’onboarding l’entreprise devra certainement faire appel au moins dans un premier temps à des spécialistes pour l’accompagner dans la définition des processus, leur suivi, la création des contenus nécessaires et la mesure des résultats. Le sujet devenant clef, des sociétés commencent à voir le jour pour aider et orchestrer avec les directions métiers les moyens à mettre en œuvre pour chacun puisse vivre une belle et longue nouvelle histoire !

Autour du même sujet

L'onboarding, c'est comme un couple... il faut s'investir
L'onboarding, c'est comme un couple... il faut s'investir

Lorsque employeur et candidat se disent enfin "Oui", espérant alors vivre la plus longue et belle histoire possible, nous constatons trop souvent de grave manquement dans la qualité et le processus d’intégration des nouveaux employés, bref c’est là...

Annonces Google