Quelques conseils pour trouver son associé

Lancer une nouvelle startup c'est un sacré challenge, une dose d’adrénaline de dingue et la possibilité d’être, un peu plus, maître de son destin. Donc forcément ça fait rêver tout le monde mais ne vous lancez pas tout seul, il faut être au moins deux pour se lancer. Quelques conseils pour trouver le bon associé !

Comment j’ai trouvé mon associé pour Rocket School. Je vais spoiler, je l’ai trouvé sur StartupOnly. Et Rocket School depuis, ça cartonne. Ça cartonne mais ça c’est une autre histoire, laissez moi vous raconter comment tout à commencé.

 Lancer une nouvelle start-up c'est un sacré challenge, une dose d’adrénaline de dingue et la possibilité d’être, un peu plus, maître de son destin. Donc forcément ça fait rêver tout le monde mais ne vous lancez pas tout seul !  Avec plus d'une demi-douzaine de projets initiés si j'ai retenu quelque chose c'est bien ça : il faut être au moins deux pour se lancer. Seul on a tout le gâteau mais on est jamais au repos. A plusieurs on peut se répartir les tâches et surtout on a le droit, parfois, d’être moins à 150 %, on a le droit à un peu de repos.

Partant de ce postulat et ayant en tête de transformer l'éducation supérieure je me suis mis en recherche du profil idéal. Plusieurs expériences antérieures, des réussites et des échecs, m'avaient donné un aperçu de ce qu'il faut faire et ne pas faire.

S'associer ou investir sur un profil fraîchement sorti d'école

À l'école on apprend plein de choses mais pas la résilience. Et du coup le risque est grand de voir des jeunes qui semblent ultra motivés par leurs sujets le vendre parfaitement et vous faire rêver. Je suis professeur affilié à HEC alors forcément je suis bien placé pour vous le dire, on leur apprend à pitcher comme des dieux. Pour autant un jeune qui n’a pas encore été beaucoup confronté aux difficultés du monde professionnel sera-t-il capable de gérer les difficultés de la réalité, réalité forcément difficile ?

Il y a une petite dizaine d’années j’avais investi en tant que business angel un petit ticket dans une start-up prometteuse qui se proposait d’agréger de la big data pour faciliter la recherche immobilière. Le sujet n’a pas décollé aussi vite qu’espéré (et vendu initialement) mais il y avait du potentiel. Des tensions se sont créées entre les trois associés pour qu’au final l’un des trois parte, le profil business, et depuis le projet a périclité.

Idéalement, si vous avez un peu d'expérience, préférez des profils qui se sont un peu confrontés au marché avant.

Intégrer un ami de son premier cercle

Dans la réalité beaucoup de projets d'entreprise peuvent vous éloigner. Quand ça ne marche pas ça exacerbe les tensions ce qui peut sembler logique. Par contre ce qui l'est moins c'est que la réussite aussi peut éloigner. L'argent et le réussite peuvent salir. Gardez en tête que l'amitié vaut plus que l'argent.

Ne pas écouter son instinct

Dans une précédente expérience j'avais en tête de monter une base de données d'entreprises qui se serait enrichie automatiquement des données présentes sur internet via des bots et des algos assez sympas. Bref, même si j'aurais pu le faire il me fallait un associé CTO. Autant dire que c'est très compliqué. Avec mon réseau, je tombe sur un CTO qui vient de démissionner suite à une sorte de burnout et d'une envie latente de créer sa boîte. Idéal ? Sauf que dans la pratique le spleen du burnout a continué et à plusieurs reprises je me suis dit que ce n'était pas la bonne personne. Au final c'est complètement parti en vrille : absences inexpliquées (3 semaines sans qu’il décroche le téléphone), équipes techniques non cadrées et qui du coup faisaient n'importe quoi. 50 000 € de perdus.

Résultat, mon conseil (à modérer, cf la suite) : quand il y a un doute, il n'y a pas de doute.

Trouver quelqu'un de complémentaire

Le nerf de la guerre, la complémentarité. Car oui, on ne peut pas tout maîtriser, ni tout aimer. Pour ma part ce que j'aime c'est créer, mettre des solutions face à des problèmes, réseauter et tout ça dans une débauche d'énergie. J’aime à dire que je sais prendre une idée et l’amener à son premier million d’euros de CA. Ensuite c’est une autre organisation qui me plait moins.

Vous l’aurez compris j’avais une assez bonne vision de ce que je voulais et de ce que je ne voulais pas. Il me fallait quelqu’un d’organisé, de bosseur et qui est prêt à mouiller le maillot. J’ai donc identifié StartupOnly comme un pourvoyeur potentiel de profil. Etant donné que l’on était très early stage je les ai contactés pour avoir un tarif adapté (il n’y a pas de petite économie) ce qu’ils ont bien voulu faire, malgré le fait que j’ai porté le début du projet sur ma holding.

J’ai reçu pas mal de propositions et deux m’ont particulièrement attirées : un profil issu d’HEC très investi dans le social et l’économie solidaire (un des piliers de Rocket School) et un consultant de 30 ans qui voulait se lancer. J’étais un peu réticent à avancer avec le premier du fait de son manque d'expérience mais son engagement m’intéressait. Le destin a fait qu’on a pas réussi à se croiser et qu’en parallèle j’ai rencontré le deuxième, Jérémy.

Jérémy, c’est un consultant qui a passé 7 ans à passer les plats pour les autres, à se défoncer pour faire marcher les projets des clients de sa boite. Et à un moment dans sa vie (la naissance de sa fille ?) il s’est dit “c’est le bon moment”. Bref on s’est rencontré, il a vite accroché sur le sujet et a démissionné de sa boîte pour se lancer dans l’aventure.

Pour la petite histoire c’est passé à un cheveu de ne pas se faire car au début il ne répondait pas très rapidement à mes messages sur StartupOnly et j’ai tendance à me méfier des gens qui ont travaillé dans des grandes sociétés où le temps est long (contrairement à une startup où tout va très vite). Heureusement par la suite tout s’est bien goupillé.

Globalement, l’équipe est un point critique, il faut bien s’entourer. A ce stade on est 4 full time au top et plein d’intervenants externes très impliqués.

Bref voilà, si ces retours d'expérience peuvent aider quelques personnes j’en serai ravi, n’hésitez pas à partager et à me contacter si vous voulez échanger.

Annonces Google