Ré-enchanter l’entreprise grâce à la formation

L’entreprise doit être réactive pour répondre aux attentes de ses collaborateurs, de ses partenaires et de ses clients qui ont très largement évolué au fil des dernières années. Elle s’inscrit désormais dans un processus de transformation continue, obligatoire, dans lequel l’ensemble de ses parties prenantes s’engagent.

Désormais, l’entreprise ne peut changer de cap qu’au prix de nombreuses, voire de lourdes manœuvres qui requièrent du temps et beaucoup de synchronisation. Chaque entreprise peut avoir sa recette. Mais force est de constater que cette demande doit être acceptée de tous. Pour cela, l’ensemble des salariés doit se tenir prêt à accompagner des changements organisationnels futurs. À l’ère du tout digital, le collaborateur joue un rôle déterminant, à condition qu’il soit formé avec les outils d’aujourd’hui. 

Peut-on encore parler de “transformation digitale” ?

En 2019, l’expression apparaît comme galvaudée pour la plupart des directions métier. Il est temps de replacer cette problématique de transformation de manière plus globale : les métiers, les offres, la technologie, les usages, etc. Tout change désormais à une vitesse telle que nul ne peut être totalement préparé. Face à ces mutations rapides, certains acteurs, opérateurs télécoms, prestataires de services, pourtant majoritaires sur leur marché sont pétrifiés. Conscients qu’ils doivent évoluer, et par peur de prendre les mauvaises décisions, ils choisissent parfois à tort l’inaction ou le tâtonnement. Il faut rendre cette demande de changement comme une action positive où chaque collaborateur apporte sa pierre à l’édifice. 

Créer une culture digitale commune

Alors comment créer sereinement ce mouvement de mutation ? L’intégration d’une culture digitale au sein des organisations est nécessaire à sa survie. Elle doit intégrer toutes les strates d’une entreprise. La transformation doit être comprise, acceptée et portée par tous ses collaborateurs. Il est difficile de changer réellement une organisation, mais la perception des individus qui la composent est tout à fait réalisable. Sensibiliser ses salariés à de nouvelles méthodes créatives en s’intéressant aux soft skills de chacun d’entre eux par exemple, est une approche qui a fait ses preuves. 

S’adapter aux exigences de la transformation 

Engager ses collaborateurs dans la stratégie globale de transformation d’entreprise, faire participer l’ensemble des collaborateurs à une demande commune d’innovation, ou les impliquer dans de nouvelles perspectives sont des thèmes essentiels à creuser pour les directions de groupes, de PME et de TPE. Cela entraîne à son échelle, une dynamique de mouvement qui impacte l’environnement de travail. 

Remettre la formation au cœur de la transformation

Intégrer de nouvelles méthodologies, de nouveaux outils ou métiers issus du digital peut paraître fastidieux, voire coûteux pour l’entreprise. Ce sont des cartes de formation à jouer et à mettre en place pour une transformation future mais cela ne suffit parfois pas. La transformation c’est d’abord une dynamique, un état d’esprit avant d’être une ligne budgétaire d’un tableau Excel. 

L’expérience pour (se) transformer

Favoriser ou créer des expériences pour les collaborateurs permet de ressentir des électrochocs, de vivre des moments mémorables capables de booster toute une entreprise ! C’est une formule gagnante, un engagement qui paie à tous les étages d’une hiérarchie. C’est seulement ainsi que l’entreprise, en reconnaissant l’individualité de chacun de ses salariés, en les laissant opter pour la formation de leur choix, rassemblera des forces vives autour d’un projet commun de transformation.

Autour du même sujet

Ré-enchanter l’entreprise grâce à la formation
Ré-enchanter l’entreprise grâce à la formation

Désormais, l’entreprise ne peut changer de cap qu’au prix de nombreuses, voire de lourdes manœuvres qui requièrent du temps et beaucoup de synchronisation. Chaque entreprise peut avoir sa recette. Mais force est de constater que cette demande doit...