Le campus du futur fait sa révolution avec le phygital

Afin de rester compétitifs face aux acteurs internationaux, les établissements d’enseignement supérieur français doivent se transformer pour offrir progressivement une expérience unique à leurs étudiants, leurs professeurs et toute la communauté administrative.

Expérience étudiant (SX) et enseignants (TX) améliorée

Initialement portée par le secteur du retail, le phygital allie le monde physique et le monde digital pour améliorer l’expérience consommateur. Dans le cas de l’enseignement supérieur Il s’agit de proposer une offre de services numérique innovante dans un campus conçu pour améliorer l'expérience étudiante. Pour cela il faudra développer un modèle basé sur leur parcours au sein et à l’extérieur du campus y compris dans le cadre d’un programme continu à l’international. La simplification du parcours numérique de l’étudiant de l’inscription à la diplomation sera alors au cœur de la transformation et permettra de maximiser l’engagement de l’étudiant. Pour les professeurs, le campus phygital doit aussi leur assurer d’accéder plus facilement aux outils numériques pour s’adapter aux nouveaux usages. Ils pourront y faire éclore les pédagogies augmentées à la recherche de nouvelles possibilités pour enrichir leurs activités pédagogiques. Concernant le personnel administratif ce sont de nouvelles façons de travailler pour plus de valeur ajoutée comme l’automatisation des processus de gestion de la scolarité ou encore de nouvelles façons de communiquer avec la communauté étudiante tels les réseaux sociaux couplés aux affichages dynamiques des campus. Tous les acteurs du campus du futur œuvrent en symbiose numérique dans un seul objectif : assurer le succès de l’étudiant.

Acculturation de la communauté au digital nécessaire

Un autre enjeu pour ces établissements est de faire en sorte que l’ensemble de l’organisation soit en capacité de vivre le mieux possible les changements à venir et les évolutions qui lui sont liées. Cela sous-entend l’intégration des nouvelles méthodes de travail dans un environnement relativement méfiant vis-à-vis du changement. Nous pouvons identifier 3 orientations majeures afin de répondre à cette problématique :

  • Etre en capacité d’évaluer l’impact des actions entreprises sur la culture digitale de l’organisation
  • Identifier les collaborateurs en avance sur les fonctionnements digitaux (digital champion) et au contraire les personnes ayant besoin de développer leur compétence numérique 
  • Evaluer la maturité numérique de l’établissement d’enseignement en comparant le modèle décrit à l’état de l’art

Il sera nécessaire de définir un questionnaire pertinent et son moyen de diffusion pour permettre d’établir un diagnostic de la maturité digitale des collaborateurs, mais également de l’ensemble de l’organisation. Il permet d’établir ou d’optimiser le plan de transformation de l’organisation et de montée en compétence des collaborateurs aussi bien pour les talents que les personnes en fracture numérique. 

Nouvelles pédagogies innovantes et augmentées 

La plupart des cours continuent d’être enseignés dans un format classique, c’est-à-dire de transmettre le savoir pendant le cours et l’organisation de sessions d’activités pratiques. Cette approche limite la capacité du corps professoral à tirer le meilleur parti de temps disponible en classe. Le principe de classe inversée permet aux étudiants d’obtenir les connaissances nécessaires en amont de la classe grâce au numérique en s’appuyant sur des vidéos interactives puis d’utiliser le temps en classe pour intégrer ces connaissances au sein du campus. L’apprentissage sera alors plus immersif grâce aux "serious games" en réalité virtuelle ou augmentée directement imaginés et suivi par le professeur dans des lieux interactifs.

La transformation digitale de l’enseignement supérieur promet de modifier radicalement l'expérience d'apprentissage de l'élève à l'extérieur les salles de classe traditionnelles. Cela inclut de nouvelles expériences virtualisées dans les « Creative Labs » mais aussi à travers de nouvelles plateformes numériques d’apprentissage adaptatifs qui permettent également de personnaliser les contenus ou d'accroître l'accessibilité des ressources d'apprentissage pour les étudiants handicapés.

La phygital workplace du campus 

Les établissements d’enseignement supérieur doivent pouvoir gérer de façon plus efficiente l’ensemble les espaces intérieurs et extérieurs de leurs campus. Il est désormais nécessaire d’optimiser l'utilisation d'une grande variété d'espaces collaboratif connectés physiques et virtuels. 

 Face à un monde de l’enseignement en pleine transformation, Il sera incontournable de pouvoir configurer plus rapidement l'espace des établissements pour répondre aux besoins d'une institution plus dynamique. L’ATAWADAC (Any Time Any Where Any Device Any Content) ce principe de mobiquité indissociable de l’étudiant prend ici alors tout son sens. 

C’est tout un écosystème éducatif qui est en mouvement et à l’heure où VivaTech le plus grand salon européen dédié à l’innovation et aux startup va s’ouvrir, gageons que les Edtech auront aussi un rôle à jouer dans cette transformation et ainsi contribuer au développement du campus phygital du futur.

Le campus du futur fait sa révolution avec le phygital
Le campus du futur fait sa révolution avec le phygital

Expérience étudiant (SX) et enseignants (TX) améliorée Initialement portée par le secteur du retail , le phygital allie le monde physique et le monde digital pour améliorer l’expérience consommateur. Dans le cas de l’enseignement supérieur Il...