62% des salariés français n'attendent pas d'augmentation en 2009 Le salariés se sentent pénalisés par la crise

Près de la moitié des répondants à l'enquête affirment que la dégradation de la situation économique a pesé sur le niveau de leur augmentation. Et si un tiers des répondants répondent par la négative, ils sont 18,3 % à se poser des questions, preuve que la communication sur les augmentations de salaire n'est pas toujours suffisamment transparente.

On remarque par ailleurs que les cadres accusent plus significativement la crise que les non cadres (51,6 % d'entre eux répondent par la positive contre 46,3 % des non-cadres), alors qu'ils sont plus nombreux à avoir été augmentés. Peut-être le montant de leur hausse de salaire a-t-il été inférieur à ce qu'ils attendaient. Car, jusqu'aux derniers mois de l'année 2008, le marché de l'emploi cadre était encore très épargné par la conjoncture.

Autour du même sujet