A chaque génération, son bureau La génération Y

Net génération, adepte de l'hédonisme et du ludisme, la génération Y (née entre 1978 et 2000) déconcerte parfois les employeurs. Faisant preuve d'une éthique sociale, à la recherche de sens et d'équité, ils sont également impatients et hyperactifs.

Mobiles, autonomes et flexibles, ils ont une grande confiance dans leur leur potentiel et disposent des connaissances poussées dans les NTIC. En revanche, leur fidélité à l'entreprise est très limitée et ils sont adeptes des nouveaux modes de management via le coaching et le mentoring. Pour eux, encore plus que pour leurs prédécesseurs, la qualité de vie et l'équilibre vie pro/vie perso sont désignés comme importants.

La génération Y est perçue comme plus ambitieuse et opportuniste que les autres générations, par respectivement 46 % et 26 % des personnes interrogées.  

 

l'espace de travail de la génération y privilégie les espaces ouverts
L'espace de travail de la génération Y privilégie les espaces ouverts © Steelcase

Ce qu'ils attendent de l'espace de travail

La génération Y résiste mieux que les autres aux désagrémentsassociés aux espaces ouverts : les distractions visuelles (seuls 40 % des "Y" interrogés ont déclaré y être sensibles) et les mauvaises postures ergonomiques (46 % des "Y") les gênent moins. 

Pour eux, l'espace de travail ne consiste plus seulement en un environnement réel mais également en des espaces virtuels (visio-conférence, intranet...). L'entreprise est ainsi un lieu d'échange et de rencontre qui doit permettre aux collaborateurs nomades de se retrouver et de renforcer leur sentiment d'appartenance à l'entreprise. Les espaces sont plus que jamais ouverts afin de permettre le travail en équipe. Les aménagements et le mobiliers doivent être ludiques.