Les chasseurs de têtes font grise mine pendant la crise

Les professionnels du recrutement de cadres seniors par approche directe souffrent de la situation économique. Le chiffre d'affaires mondial du secteur n'aurait progressé que de 3 % sur 2008, contre 22 % en 2007. C'est ce qu'indique l'association des chasseurs de têtes (AESC). Le coup de frein des entreprises recruteuses date de novembre dernier et touche tout particulièrement les services financiers, suivis des secteurs technologique et de la grande consommation. C'est l'Asie-Pacifique qui souffrirait le plus (- 22 % au 4ème trimestre en glissement annuel), suivi de l'Europe (- 21,3 %), de l'Amérique du Nord (- 21,1 %) et de l'Amérique latine (- 16,4 %). L'association se dit cependant confiante sur la capacité de la chasse de têtes à rebondir dès que l'économie repartira. Les entreprises auront toujours besoin de talents pour se sortir d'affaire.

Chiffre d'affaires

Annonces Google