Cegetel-SFR condamné pour discrimination à l'embauche

Le groupe de télécommunications devra verser à SOS Racisme 20 000 euros d'amende, dont 10 avec sursis, pour avoir publié et laissé pendant 16 mois sur l'intranet une annonce de poste précisant que le candidat devait "être impérativement Français et de préférence de parents français, nés en France", justifiant cela par le caractère du poste habilité "secret-défense". Il s'agissait en effet d'une mission pour le ministère de la Défense. Les deux cadres incriminés, qui ont par ailleurs été condamnés à 3 000 et 1 000 euros d'amende avec sursis, ainsi que 1 000 euros de dommages et intérêts, ont expliqué avoir redouté que le ministère n'accorde pas l'habilitation secret-défense si le postulant était étranger. SOS Racisme a argumenté en expliquant que les textes ne prévoyaient aucune condition d'origine pour cette habilitation. L'association s'est cependant dite "déçue" du montant de la sanction, le parquet ayant requis 100 000 euros d'amende.

Annonces Google