40 % des recruteurs ratent les faiblesses des candidats en entretien

Les recrutés trouvent que les recruteurs manquent de professionnalisme et ces derniers montrent du doigt l'absence de curiosité des candidats. La relation entre recruteurs et recrutés est loin d'être au beau fixe, selon une étude DDI. Le manque de formation des recruteurs occasionnels serait à blâmer, ces derniers ne prenant pas le temps de préparer leur entretien et posant des questions inappropriées. Selon DDI, les recrutements sont encore largement basés sur l'instinct. Ainsi, un recruteur sur quatre avoue se laisser influencer par le passé des candidats, 7 % par une tenue vestimentaire inappropriée. Pourtant il ressort de l'étude que 48 % des recruteurs français ont confiance en leur décision. 40 % avouent tout de même ne pas avoir décelé certaines faiblesses du candidat, lesquelles se révèlent plus tard en poste.

Annonces Google