Un salarié sur quatre pense que son dirigeant est trop payé

Les salariés français portent un jugement très sévère sur leurs dirigeants, selon une enquête de Kelly Services réalisée auprès de 115 000 personnes. Les travailleurs français sont 23 % à estimer que leurs dirigeants sont trop payés et 18 % estiment travailler plus dur que leurs managers. Un tiers d'entre eux estiment que leurs dirigeants ne mesurent pas l'étendue du travail réalisé par leurs employés et ils sont même 45 % à penser que leurs managers ne seraient pas capables d'accomplir le travail par eux-mêmes. Selon Marc Riou, directeur général de Kelly Services France, les résultats révèlent un fort sentiment d'inadéquation entre les performances des dirigeants et leur rémunération : "Les employés en observant la rémunération de certains dirigeants ont souvent du mal à comprendre leur relation à la performance de l'entreprise." Un phénomène qui se retrouve dans de nombreux pays : les dirigeants les plus surpayés, aux yeux des employés, exercent en Turquie, Hongrie, Suisse, Allemagne, Finlande, aux Pays-Bas et Etats-Unis. La France se classe 28e sur la liste des 33 pays. La crise financière a accentué la demande de transparence et de responsabilité de la part des dirigeants, afin que leur rémunération tende à être alignée sur leur performance.

Annonces Google