Les Français moins pessimistes que les Anglo-saxons face à la crise

Le cabinet de conseil en ressources humaines BPI et l'institut de sondage BVA ont publié une étude sur la perception de la crise par des managers de 14 nationalités différentes. 70 % des Français estiment que la crise a un impact sur la situation économique de leur entreprise, contre 84 % pour les Américains et 88 % pour les Britanniques. Les Chinois sont 75 % à dire leur société touchée. Par ailleurs, 60 % des managers français jugent que la crise influe sur la motivation des équipes et 66 % sur le climat social, faisant de l'Hexagone le 4e pays le plus pessimiste sur ces questions. La moitié estime que l'ambiance s'est dégradée et les trois quarts que le stress a progressé.

Les répondants ont également été interrogés sur leur degré de confiance en la direction de leur entreprise. Les résultats pour la France font état d'un niveau de confiance élevé (84 %) pour ce qui est de faire face à la situation économique. En revanche, selon les managers, cela ne se fera pas sans coût social : ils sont 43 % à ne pas avoir confiance dans la capacité des dirigeants à prendre en compte le bien-être des salariés, contre 18 % aux Etats-Unis. Ils sont également 40 % à douter de leur aptitude à motiver les collaborateurs en temps de crise et 41 % à remettre en cause leur efficacité dans la résolution des conflits sociaux.

Annonces Google