Un cadre sur trois se sent menacé par les réductions d'effectif

Un baromètre annuel de l'Ifop pour le compte de Publicis Consultants et dévoilé par Les Echos révèle que 37 % des cadres français craignent d'être touchés par un licenciement. Ils n'étaient qu'un sur cinq l'an dernier. 43 % pensent que leur entreprise devra réduire ses effectifs cadres. Un pessimiste bien plus marqué chez les seniors des PME industrielles qui sont plus de la moitié à redouter de perdre leur emploi cette année. D'où un attentisme généralisé puisque seuls 15 % des cadres interrogés envisagent de quitter leur entreprise en 2009, contre 19 % en 2008. Enfin, le baromètre s'est intéressé à l'image que ces cadres se font des grandes entreprises. Les analystes notent que ce sont les noms de "l'ancienne économie" qui tirent le mieux leur épingle du jeu, comme la RATP, la SNCF ou encore GDF Suez, Total, Air Liquide, ainsi que la Société Générale. Ils y voient des "valeurs refuges (…), montée du protectionnisme oblige".

Annonces Google