Coup de frein de l'emploi attendu dans l'Ouest

Au niveau national, 6 % des employeurs interrogés dans le cadre du baromètre trimestriel de Manpower s'attendent à une réduction d'effectifs, contre 4 % qui anticipent une progression et 87 % une stabilité. Soit un solde d'emploi négatif de 2 %, chiffre stable par rapport au trimestre précédent mais en chute de 5 points sur l'année. C'est la région Ouest qui souffre le plus, avec un solde négatif de 13 %, une fois corrigées les variations saisonnières. Cela représente une chute de 13 points par rapport au premier trimestre de l'année et de 20 points par rapport à l'an dernier. La situation ne s'améliore pas dans le Sud et le Nord (solde de - 3 %). L'Est et surtout l'Ile-de-France tirent leur épingle du jeu, avec des soldes positifs à respectivement 4 et 10 %.

Côté secteurs, ce sont les services publics qui résistent le mieux (+ 3 %), tandis que les activités financières, l'immobilier et les services aux entreprises sont en chute de 11 points par rapport au début de l'année, avec un solde de - 7 %. Une dégradation du marché de l'emploi que connaissent la plupart des autres pays étudiés par le baromètre, puisque seuls 13 Etats sur 33 connaissent un solde positif. Parmi les plus préservés : l'Inde, l'Afrique du Sud, la République tchèque et l'Italie.

Manpower

Annonces Google