Un Français sur deux approuve les séquestrations de patrons

55 % des Français estiment que les actions sociales violentes qui se sont développées ces dernières semaines (blocages d'usines, séquestration de patrons et de cadres etc.) sont "justifiées", selon un sondage BVA du 15 d'avril. Seulement 39 % les jugent "injustifiées". Dans le même temps, deux tiers des sondés estiment que la justice ne doit pas sanctionner ce type de pratiques, expliquant "qu'elles sont souvent le seul moyen dont disposent les salariés pour se faire entendre".

Annonces Google