Google Stadia : un prix situé autour des 15 dollars par mois ?

Google Stadia : un prix situé autour des 15 dollars par mois ? Si Google n'a pas encore communiqué sur le prix de sa plateforme, qui sera lancée courant 2019, une grille tarifaire a déjà été arrêtée. Le prix avoisinerait les 15 dollars par mois selon un analyste d'IDC.

[Mise à jour du 26 mars à 10h34] Si Google a bel et bien une grille tarifaire en tête pour sa plateforme de cloud gaming Stadia, le géant de l'Internet n'a pas pris la peine de communiquer cette dernière lors de la keynote. Pour cause, il ne serait pas prêt à le faire à en croire son VP en charge des jeux vidéo Phil Harrison.  L'analyste Lewis Ward, spécialisé dans les jeux vidéo, s'attend de son côté à une offre qui se situe autour des 15 dollars par mois pour accéder à un catalogue de 500 titres au lancement, avec l'ajout régulier de nouveaux jeux (une cinquantaine par mois). Google n'étant pas forcément connu pour son positionnement gaming, la société va devoir être agressivement commercialement, estime celui qui s'est confié au site Gaming Bolt. Yves Guillemot, le PDG d'Ubisoft, l'un des principaux partenaires de Stadia prédit lui que Google proposera différentes gammes de prix. "Soit vous payez plein pot et vous jouez, ou vous payez moins cher et ne jouez qu'une heure ou deux par jours. Il y aura plein de possibilités", a-t-il expliqué.

C'est désormais officiel, la toute nouvelle plateforme de cloud gaming de Google est baptisée Stadia. Elle embarque déjà deux jeux très connus des fans : Assassin's Creed Odyssey et Doom Eternal. Ce lancement s'accompagne de celui d'une manette made in Google qui est équipée d'un bouton Google Assistant, pour coupler l'IA maison avec l'expérience de jeux vidéo. "Nous voulons permettre aux jours de profiter de Stadia sur tous les écrans, à tous les moments", explique Google. Il va falloir toutefois patienter avant de pouvoir profiter de cette plateforme qui sera lancée courant 2019 aux Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni et quelques pays d'Europe. Google, qui n'a pas communiqué sur le prix, a demandé aux internautes d'attendre jusqu'à cet été. Avec Stadia, Google esquisse les bases d'une plateforme de jeux dans le cloud qui  accessible moyennant un abonnement mensuel. Le groupe veut appliquer aux jeux vidéo le modèle de l'abonnement popularisé par Netflix. Des fabricants de consoles aux plateformes de téléchargement, toute une industrie est concernée.

Comment jouer à Stadia

Les internautes intéressés devront bénéficier d'une bonne connexion Internet et d'une version mise à jour de Chrome pour pouvoir profiter de la plateforme de Google. Cette dernière requiert une capacité de streaming de l'ordre de 15 Mb/s et une latence inférieure à 40 ms. Google vous le promet, "vous pourrez jouer depuis n'importe quel écran, à n'importe quel moment". L'utilisation de Chromecast permettra à l'utilisateur de jouer sur son écran de TV. La sortie de Stadia s'accompagne du lancement d'une nouvelle fonctionnalité baptisée "State Share" qui permettra à un joueur de proposer à ceux qui le suivent en live de répliquer l'expérience qu'il est en train de vivre en leur partageant des identifiants qui leur permettront de réaliser le même parcours que lui. Un moyen par exemple de les challenger pour qu'ils battent son record. 

Date de sortie Stadia

Stadia sera lancé en 2019 aux Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni et dans quelques pays d'Europe, a annoncé Google. Mais pas de date de lancement plus précise pour l'instant de la part de Google.

Prix de Stadia

Surprise, Google n'a communiqué aucune information à ce sujet et a demandé à l'audience de patienter jusqu'à cet été. Difficile toutefois d'imaginer que Google puisse définir un tarif supérieur à quelques dizaines d'euros par mois pour accéder à sa plateforme de jeux dans le cloud. Cela lui permettrait de casser la barrière à l'entrée que constitue, pour un joueur, l'achat d'une console de jeux ou d'un ordinateur de plusieurs centaines d'euros. Phil Harrison, le VP de Google en charge des jeux vidéo, a évoqué le sujet des prix dans une interview accordée au site Gamespot. Google a bien une grille tarifaire en tête, a-t-il expliqué, mais ne serait pas encore prêt pour en parler. Il pourrait y avoir au final une multitude de forfaits pour adresser tous les besoins des utilisateurs. L'analyste Lewis Ward, spécialisé dans les jeux vidéo, s'attend de son côté à une offre qui se situe autour des 15 dollars par mois pour accéder à un catalogue de 500 titres au lancement, avec l'ajout régulier de nouveaux jeux (une cinquantaine par mois). Google n'étant pas forcément connu pour son positionnement gaming, la société va devoir être agressivement commercialement, estime celui qui s'est confié au site Gaming Bolt. 

Editeurs partenaires de Stadia

Absolument pas spécialiste de la production de jeux vidéo, Google va devoir convaincre de gros éditeurs pour  proposer un catalogue attractif. La version beta permettait de jouer à un jeu : Assassin's Creed Odyssey. Le choix d'Ubisoft comme premier partenaire n'est à ce titre pas anodin. Il s'agit du seul grand studio de jeux-vidéo à n'avoir signé aucune alliance avec un constructeur de consoles. Les discussions seront plus ardues avec les autres acteurs. Notamment Epic Games, à l'origine du succès planétaire Fortnite, qui refuse encore aujourd'hui que la version Android de son jeu soit accessible depuis le Google Play Store. Ou encore Electronic Arts, éditeurs de franchises comme Battlefield ou Fifa, qui a dévoilé fin octobre sa propre plateforme de cloud gaming, Atlas. Google a toutefois réussi à séduire l'éditeur de Doom Eternal qui sera également disponible au sein de Stadia. Et comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, le groupe a également annoncé le lancement de "Stadia Games and Entertainment", son tout premier studio de jeux vidéo. L'activité sera chapeautée par Jade Raymond, une des stars du secteur, passée par Ubisoft et EA Sports. Jade Raymond, montée sur scène à l'occasion de la keynote, a expliqué que son équipe collaborera également avec des développeurs du monde entier pour proposer des jeux tiers innovants au sein de la plateforme.

Manette Stadia

Un brevet déposé par la firme de Mountain View permettait de découvrir une manette qui ressemblait un peu à celle de la PS4, sur laquelle on notait la présence d'un bouton dédié à l'assistant vocal de Google. La presse spécialisée avait vu juste, Google a bel et bien dévoilé sa première manette maison. Cette manette Stadia embarque un bouton de partage et un bouton spécial Google Assistant. De quoi permettre à l'utilisateur de recourir à l'IA made in Google pour profiter de fonctionnalités spécifiques au jeux vidéo. Mais Google a également annoncé que toutes les manettes compatibles avec le standard USB HID seraient prises en charge par Stadia. Cela signifie que les Dualshock 3 et 4 de Sony pour la Playstation, les manettes Xbox et les manettes de la Switch sont compatibles avec le service.  A noter que pour jouer avec un Chromecast, les utilisateurs devront obligatoirement utiliser le Stadia Controller. Cette dernière intègre en effet directement la connexion WiFi nécessaire avec le service pour contrôler le jeu vidéo. Chose que Chromecast ne permet pas.

Autour du même sujet

Google Stadia : un prix situé autour des 15 dollars par mois ?
Google Stadia : un prix situé autour des 15 dollars par mois ?

Sommaire Comment jouer à Stadia Prix de Stadia Date de sortie Stadia Editeurs partenaires de Stadia Manette Stadia [Mise à jour du 26 mars à 10h34] Si Google a bel et bien une grille tarifaire en tête pour sa...