Comment le Huffington Post veut se muer en chaîne d'information vidéo

Comment le Huffington Post veut se muer en chaîne d'information vidéo 50% des contenus postés par le groupe devront être des vidéos, a annoncé Ariana Huffington. Voici pourquoi et comment.

Capitaliser sur un inventaire vidéo pléthorique est devenu capital pour les groupes médias, tant ce format est consommé massivement par les internautes et prisé par les annonceurs. Le Huffington Post en est lui aussi convaincu et pousse la logique à son paroxysme en annonçant la création de HuffPost24, une chaîne vidéo OTT qui proposera 24h24 des séries originales, des documentaires ou encore des vidéos virales. Cette annonce intervient un peu près de trois ans après une première incursion sur le territoire de la vidéo live, avec le lancement du site HuffPost Live, Un site plutôt orienté hard-news qui revendiquait 108 millions de vidéos vues en novembre 2013 (dernier indicateur disponible). 

huffpo live bis
Exemple de live sur le Huffington post avec le groupe Ms Mr. © Capture d'écran

Disponible sur le site du Huffington Post, sur son application et sur les plateformes de type VOD, cette nouvelle chaîne doit permettre au groupe d'atteindre le quota de 50% de contenus vidéos qu'il s'est fixé à terme, comme l'explique Hollywood Reporter. "Le mobile et la vidéo, vers lesquels se tournent désormais les usages, sont devenus une grande priorité pour nous. Etre capable de produire des contenus vidéos qui peuvent être consommés en OTT et sur mobile est devenu indispensable", a ainsi expliqué Arianna Huffington (qui a renouvelé son contrat pour quatre ans) au site US. Le groupe joint le geste à la parole et annonce la création de deux filiales, HuffPost Films et HuffPost TV, chargées d'acheter les droits de distributions ou de produire, elles-mêmes, des séries et films qui seront diffusés sur la plateforme. Des contenus qui pourront être ensuite sponsorisés par des marques, exigence de monétisation oblige. Le service devrait être lancé dans le courant du troisième trimestre et graduellement atteindre une diffusion 24h24. 

On peut par ailleurs imaginer que la récente acquisition d'AOL (maison-mère du Huffington Post) par Verizon, le premier opérateur télécom aux Etats-Unis devrait donner un sérieux coup de boost aux ambitions du Huffington Post  sur le terrain de la vidéo. Le service compte en effet plus de 115 millions d'abonnés mobiles outre-Atlantique et fait office de canal de distribution idoine pour une chaîne OTT. De quoi permettre au Huffington Post de s'accaparer une part substantielle du gâteau publicitaire vidéo. eMarketer estime ainsi à près de 14 milliards de dollars les investissements publicitaires en vidéo online en 2019. Plus de la moitié viendra du mobile à cette date. 

Annonces Google