LinkedIn lance une nouvelle application mobile, Elevate

LinkedIn lance une nouvelle application mobile, Elevate L'application doit permettre à ses utilisateurs de partager facilement les contenus produits et diffusés par leur employeur sur LinkedIn.

Décidément très actif ces derniers jours, LinkedIn vient d'annoncer le lancement d'une application baptisée Elevate, qui doit permettre à ses utilisateurs de partager du contenu de qualité sur LinkedIn et sur Twitter, en provenance de la société qui les emploie. "Nos études montrent que seuls 2% des collaborateurs partagent du contenu produit par leur employeur sur LinkedIn, explique Will Sun chef de produit chez LinkedIn dans une note de blog."Et pourtant ils apportent une valeur incontestable. Ils sont responsables de près de 20% de l'engagement total - clics, likes, commentaires et partages - que ces contenus reçoivent. Ce n'est pas surprenant dans la mesure où un salarié a plus de 10 fois plus de connections que la société n'a de followers, d'autant qu'on les considère comme plus authentiques."

Ce lancement, quelques mois après celui d'autres applications stand alone, Connected, et Job Search, est la preuve que le premier réseau professionnel préfère fragmenter son service en de nombreuses applications toutes dédiées à un usage en particulier. Le service, proposé sur ordinateur, iOS et Android, sera disponible à partir du troisième trimestre de cette année. Il est accessible pour le moment sur invitation. Adobe, Quintiles et Unilever figurent parmi les premiers partenaires qui ont pu tester le dispositif au cours du premier trimestre 2015. 

elevate content
Capture d'écran Elevate.  © LinkedIn

Elevate s'appuiera sur la technologie du service de notification de news acquis l'année dernière, Newsle. Son algorithme lui permettra d'alerter les utilisateurs sur les timing de diffusion les plus opportuns. Ces derniers verront par ailleurs comment leur audience a interagi avec le contenu qu'ils ont partagé. Les employeurs pourront quant à eux voir les effets de ces partages en termes de followers, visionnage d'offres d'emploi et même de ventes. Car l'ambition est bien évidemment ici d'améliorer l'engagement de la communauté LinkedIn, avec ce facilitateur de diffusion de contenus. Les premiers résultats sont éloquents. Les collaborateurs de Quintiles qui ont participé ont ainsi eu 4 fois plus de visites et effectué 2 fois plus de connections le temps du test.

Qui dit plus de contenu, dit aussi plus trafic et plus de visibilité. Une logique qui prévaut sans doute également au récent rachat de la plateforme de cours en ligne, Lynda.com, pour près d'1,5 milliard de dollars. Car avec près de 350 millions de membres, la suprématie de LinkedIn sur les autres réseaux sociaux professionnels n'est plus à démontrer. Ce dernier lorgne désormais plutôt du côté d'acteurs comme Twitter, à la fois partenaire, mais également concurrent lorsqu'il s'agit de proposer des outils et une visibilité aux internautes. 

Annonces Google