Les intérêts de certains placements bancaires

La fiscalité applicable diffère selon le type de placements concerné. © rangizzz - 123RF
Le Livret A, le Livret jeune ou encore le LDD sont défiscalisés. A noter que les intérêts des PEL ouverts à partir du 1er janvier 2018 sont soumis, lors de leur paiement, à la flat tax de 30%. Le contribuable doit alors porter leur montant sur sa déclaration et s'acquitter d'un impôt sur le revenu (au taux de 12,80%), sauf s'il a opté pour le barème progressif.
Les dividendes perçus dans le cadre de la détention d'actions sont eux aussi imposables. En cas d'option pour le barème progressif et s'ils sont versés par une société française, ou ayant son siège dans l'UE (ou dans un Etat ayant conclu avec la France un accord afin d'éviter une double imposition), les dividendes bénéficient d'un abattement préalable de 40% . Dans certains cas, les intérêts, produits et plus-values des assurances-vie sont aussi imposables.
Suggestions de contenus