Chèque énergie : à quoi ressemblera le dispositif en 2019 ?

Chèque énergie : à quoi ressemblera le dispositif en 2019 ? Electricité, gaz, mais aussi rénovation énergétique… Le chèque énergie a pour mission d'aider les ménages aux revenus modestes à payer les factures. Son montant et les plafonds de revenus à ne pas dépasser pour y prétendre seront revalorisés en 2019.

Le chèque énergie est destiné à aider les ménages aux revenus modestes à payer leurs factures d'énergie. Cette aide a remplacé le système des tarifs sociaux au 1er janvier 2018, après une phase d'expérimentation dans quatre départements. Elle concerne aussi bien les factures d'électricité (EDF, etc.) que celles de gaz (Engie, etc.), de bois, de fioul, etc. Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé l'élargissement de ce dispositif à de 2,2 millions de ménages supplémentaires à partir du 1er janvier 2019, soit 5,8 millions de ménages bénéficiaires au total.

Qui a droit au chèque énergie ?

L'éligibilité au chèque énergie est conditionnée au niveau de revenus et à la composition du foyer. L'aide est soumise à un plafond de ressources, qui est le revenu fiscal de référence par unité de consommation (UC). Le revenu fiscal de référence (RFR) est figure sur l'avis d'imposition à l'impôt sur le revenu. Le nombre d'UC dépend quant à lui de la taille du foyer. La première personne compte pour 1 unité de consommation, la deuxième pour 0,5 et chaque personne en plus équivaut à 0,3 unité.

Barème du chèque énergie

Le chèque énergie est attribué aux ménages dont le revenu fiscal de référence n'excède de pas :

  • 7 700 euros pour une personne seule
  • 11 550 euros pour un couple (+2 310 euros par personne en plus dans le foyer).

A compter du 1er janvier 2019, ces plafonds de ressources à ne pas dépasser seront relevés comme suit :

  • 10 700 euros pour une personne seule
  • 16 050 euros pour un couple (+3 210 euros par personne en plus dans le foyer).

Montant du chèque énergie

Le montant du chèque énergie dépend des revenus et de la composition du foyer. Selon le gouvernement, le montant moyen du chèque énergie est d'environ 150 euros par an. Le montant minimal du chèque énergie, lui, est fixé à 48 euros par an et son montant maximal à 227 euros. Au 1er janvier 2019, le montant moyen du chèque énergie passera à 200 euros. Les plancher et plafond seront eux aussi revus à la hausse : le montant minimum du chèque énergie s'élèvera à 76 euros et son montant maximum atteindra 277 euros. Plus de détails dans le tableau ci-dessous.

Le montant du chèque énergie en 2018
  Revenu fiscal inférieur à 5 600 € Revenu fiscal compris entre 5 600 et 6 999 € Revenu fiscal compris entre 6 700 et 7 700 €
1 UC 144 € 96 € 48 €
De 1 à 2 UC 190 € 126 € 63 €
2 UC et plus 227 € 152 € 76 €

Demande du chèque énergie

Aucune démarche n'est à entreprendre pour bénéficier du chèque énergie. Celui-ci est envoyé automatiquement aux bénéficiaires sur la base des informations transmises à l'administration fiscale dans le cadre de la déclaration de revenus. Le chèque, nominatif, est envoyé sous format papier ou bien dématérialisé (envoi par email).

Simulation d'éligibilité au chèque énergie

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a mis en place un simulateur sur son site Internet pour vous permettre savoir si vous pouvez bénéficier du chèque énergie. Pour faire fonctionner l'outil de simulation du gouvernement, il suffit de renseigner votre numéro fiscal.

Le chèque énergie est envoyé aux bénéficiaires entre le 26 mars et le 28 avril

Date de réception du chèque énergie

La date d'envoi du chèque énergie dépend du département dans lequel réside le bénéficiaire. En 2018, les premiers chèques énergies ont été envoyés fin mars, en Normandie et dans les Hauts-de-France, et les derniers ont été reçus aux alentours du 28 avril en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Date de validité du chèque énergie

La date de validité du chèque énergie reçu en en 2018 court jusqu'au 31 mars 2019. La durée de validité du chèque énergie est donc d'environ un an. En cas de doute, il suffit d'examiner en détails le chèque reçu : la date limite de validité figure dessus.

 

Comment utiliser le chèque énergie ?

Pour utiliser son chèque énergie, rien de plus simple. Une fois reçu, vous pouvez envoyer votre chèque par voie postale, ou même le remettre en main propre à la personne ou l'entreprise auprès de laquelle vous souhaitez régler une dépense d'énergie. Il peut s'agir soit de votre fournisseur d'énergie, ou bien de l'entreprise en charge de la réalisation des travaux de rénovation énergétique entrepris dans votre logement, ou encore, pour les bénéficiaires résidant dans un logement-foyer, du gestionnaire de ce dernier.

Le chèque énergie peut également être utilisé sur le site dédié du ministère de la Transition écologique pour régler des factures d'électricité ou de gaz. Dans ce cas, vous aurez besoin du numéro de votre chèque ainsi que des références de votre contrat de fourniture énergétique.

Chèque énergie pas reçu, que faire ?

Passée la date du 28 avril 2018, date à laquelle la totalité des chèques énergie aura été envoyée, il faut entrer en contact avec l'organisme en charge de la gestion du dispositif auprès du ministère de la Transition écologique et solidaire. Un service client a été mis en place du lundi au vendredi, entre 8 heures et 20 heures. Un formulaire de contact est également mis à disposition en cas de non réception du chèque énergie.

Aides financières

Annonces Google