News Feed : comment Facebook sélectionne les contenus ? 4- L'EdgeRank de Facebook, un algorithme précieux mais opaque

L'enjeu du nouvel EdgeRank est de taille. Comme le rappelle Facebook, "le fil d'actualité est l'espace sur lequel nos utilisateurs passent la majorité de leur temps (40%)". Le News Feed, avec les publicités qu'il affiche, est sans doute l'actif le plus précieux du réseau social : Facebook a donc tout intérêt à peaufiner son attractivité.

"L'algorithme devient de plus en plus complexe, et nous n'en connaissons clairement pas tous les détails. Mais en revanche, ses objectifs sont plus transparents et faciles à comprendre : maintenir un taux d'engagement le plus haut possible", résume le fondateur de Wisemetrics.

facebook explique brièvement le fonctionnement de son fil d'actualité...
Facebook explique brièvement le fonctionnement de son fil d'actualité... © Facebook - capture

Une concurrence qui s'exacerbe, un algo qui fait le tri, et un reach qui baisse

Mais comme la complexification de l'algorithme l'a rendu plus opaque, des annonceurs ont accusé Facebook l'année dernière d'avoir un peu abusé de cette opacité, et d'avoir volontairement fait baisser la visibilité de leurs contenus (le "reach") pour pousser les utilisateurs à acheter des "promoted posts", que le réseau social venait tout juste de lancer.

Une théorie à laquelle Stéphane Allard ne croit pas du tout. "Il est possible qu'à cette époque Facebook ait accordé une importance nouvelle, et sans doute un peu trop grande, aux signaux de feedbacks négatifs émis par les utilisateurs qui souhaitaient cacher des contenus sur le fil d'actualité. Mais une étude que nous avons réalisée à l'époque à partir des quelque 3000 pages que nous suivons a bien montré que ces pages publiaient de plus en plus de contenus sur Facebook. La concurrence s'est donc surtout tout simplement intensifiée pour apparaître dans le fil d'actualité".

Et la tendance ne s'est visiblement pas inversée depuis : à en croire les derniers indicateurs, les marques continuent aujourd'hui de souffrir de la baisse de leur reach sur Facebook.