Comparatif de trois outils de Web Analytics Traitement des données : des approches très différentes

Deuxième famille de critères différenciant les outils de Web Analytics : la collecte et le traitement des données. Quelles sont les limites des données collectées et générées ? Est-il possible d'intégrer facilement des données issues d'outils tiers ? L'API est-elle utile ? Autant de questions qu'a posées le JDN aux deux experts Romain Creteur (de l'agence Converteo) et Julien Coquet (Hub'Sales).

 

Collecte et traitement des données
NomGoogle AnalyticsAT InternetOmniture
Source : JdN, R.Creteur (Converteo) & J.Coquet (Hub'Sales)
Limites des données collectées10M hits / mois (limite théorique non appliquée par Google)Fonction du contratFonction du contrat
EchantillonnageOuiNonNon
Intégration des données issues d'outils tiers possibleImport de données impossible sauf depuis quelques autres solutions de Google : AdWords, Webmaster Tools, AdSenseConnecteurs pour une soixantaine de partenaires Via module Genesis
Intérêt de l'API*********

 En commentaires sous cet article, des précisions sur l'évolution de l'API d'AT Internet.

Gratuite, la solution de Google est aussi la plus limitée en matière de traitement des données. Sa limite théorique est de 10 millions de "hits" par mois (soit autant d'appels serveurs et de mesures envoyées à Google Analytics). Autres limites évoquées par Google : 500 hits par visites ou 50 000 URL uniques par  jour, 10 évènements maximum au chargement d'une page puis 1 événement par seconde. Julien Coquet évoque aussi un plafond de 150 000 dimensions uniques par jour

Evidemment, les utilisateurs de la version Premium de Google Analytics peuvent largement dépasser ces seuils (jusqu'à 20 milliards de hits par mois). C'est pareil pour les autres solutions d'Abobe ou AT Internet, il n'y a pas de limites, sauf le budget.

Adobe ou Google cherchent à constituer des suites, AT Internet propose de s'insérer dans l'écosystème de ses clients

Import/export de données : une suite fermée ou ouverte aux partenaires ?

Google Analytics peut intégrer d'autres outils proposés par Mountain View : AdSense, AdWords ou Webmaster Tools. Mais, à part depuis ces outils, l'import de données est impossible.

Pour Omniture, le module Genesis (qui sera intégré à Adobe Analytics) permet de faciliter l'intégration d'outils tiers. "On peut en théorie connecter n'importe quel outil à Omniture", résume Julien Coquet. Mais "Omniture est avant tout conçu par Adobe comme une suite complète", précise Romain Creteur.  

"Contrairement à Adobe ou Google qui cherchent à constituer des suites, AT Internet propose de s'insérer dans l'écosystème de ses clients", ajoute le spécialiste. AT Internet propose ainsi un système qualifié par l'expert de Converteo de "très ouvert" et "tourné vers l'interopérabilité".

Ainsi, il existe un écosystème d'une soixantaine de partenaires pour lesquels des connecteurs ont été développés du côté d'AT Internet, c'est moins que les 500 partenaires technologiques revendiqués par Adobe, même si des partenaires d'application accrédités de la liste d'Adobe pourront n'être connus qu'aux Etats-Unis. Bref, "l'écosystème est plus américain côté Adobe, et plus français côté AT Internet", résume Romain Creteur.