Comparatif des clouds : CloudSigma bien plus performant qu'Amazon

Comparatif des clouds : CloudSigma bien plus performant qu'Amazon Alors que CloudSigma prend la tête du classement cloud des performances, Amazon Web Services bénéficie d'un effet euro-dollars favorable en matière de tarifs.

Alors qu'Aruba reste en tête du classement CloudScreener / Cedexis pour le JDN (pour le cinquième mois consécutif), la surprise vient ce mois-ci de ClouSigma. Le fournisseur progresse d'une place au classement général des clouds, et surtout prend la tête du palmarès dans la catégorie des performances.

Une progression qui s'explique par le lancement d'une nouvelle plate-forme d'IaaS, plus performante, doublée de nouveaux tarifs plus compétitifs. Cette montée en force s'effectue au détriment d'Amazon Web Services qui chute quant à lui d'une position.

 
 
Classement général des clouds en octobre 2013
Classement Fournisseurs Indice Perf / prix
Source : CloudScreener / Cedexis
1 Aruba 84
2 Windows Azure 83
3 SFR Cloud Paris / Numergy* 81
4 Cloudsigma 76
5 Amazon Web Services 72
6 Rackspace 65

L'indice final de chaque acteur constitue la moyenne de leurs indices de performance et de prix (lire la méthodologie).


*Précision méthodologique : Numergy n'ayant pas encore intégré l'offre de supervision Cloud de Cedexis, nous avons décidé de retenir les indicateurs réseau fournis par Cedexis pour SFR (et SFR Cloud Paris en particulier) en vue de calculer les performances de ce nouvel entrant. Les services de cloud de Numergy sont en effet directement basés pour l'heure sur l'infrastructure (système et réseau) de cet opérateur.

 

Cloud : comparatif de la performance

Grâce à l'accroissement de ses performances, CloudSigma se hisse en tête du classement des clouds dans la catégorie des performances. Une réussite que le fournisseur doit notamment à des capacités d'I/O en nette progression. Comparée à septembre, sa vitesse d'écriture passe de 106 124 k/s à 259 101 k/s. Quant à l'encodage d'un fichier de 4,7 Go, il est désormais en moyenne de 173 secondes, contre 467 secondes le mois dernier.

Les performances globales de Numergy, toujours en deuxième place en matière de performance, progressent elles aussi. Le cloud souverain affiche notamment une nette amélioration sur le front de la vitesse d'écriture, qui passe en un mois de 119 545 k/s à 193 426 k/s. Quant à Rackspace, il passe de la 5e à la 4e place, au détriment de Windows Azure. Là encore, Rackspace doit cette progression à la bonne tenue de ses indicateurs d'I/O. De 85 252 k/s, le cloud américain affiche désormais une vitesse d'écriture de 107 877 k/s. Et dans le même temps, sa latence passe de 619 millisecondes à 413 millisecondes.
 

 
Classement des performances des clouds en octobre 2013
    Réseau Réseau I/O I/O CPU CPU
Source : CloudScreener / Cedexis
Fournisseur Indice Tps de réponse Tx de dispo Ecriture Latence Extrac- tion Encodage
1 Cloudsigma 86 90ms 98,81% 259101 472ms 164s 173s
2 Numergy / SFR Paris 80 59ms 99,44% 193426 514ms 158s 391s
3 Aruba 77,8 60ms 99,48% 100310 761ms 176s 170s
4 Rackspace 77,6 65ms 99,51% 107877 413ms 180s 239s
5 Windows Azure 73 77ms 99,22% 124346 308ms 211s 429s
6 Amazon Web Services 53 78ms 98,94% 22079 538ms 336s 439s

Définition :

 Ecriture : vitesse d'écriture séquentielle par bloc (en k/s)
 Latence : moyenne des temps de latence écriture et lecture (en millisecondes),
 Extraction : temps de compression d'un fichier test de 1,1 Go (en secondes)
 Encodage : temps d'encodage d'un fichier test de 4,7 Go (en secondes)

Cloud : comparatif de prix

Sur le terrain des prix, Windows Azure défend toujours sa place de premier. Pour le reste, force est de constater un effet euro-dollars qui bénéficie avant tout à Amazon. L'offre AWS progresse de ce fait d'une place, et double même de peu l'italien Aruba, pour se retrouver en deuxième position du classement CloudScreener des prix.

Qu'en est-il de CloudSigma ? La réduction de tarifs pratiquée par l'acteur depuis l'édition précédente du classement (de 15 à 20%) lui permet de voir son indice de prix passer de 58 à 67 points. Mais cette évolution ne lui permet pas de rattraper le reste du peloton, notamment Numergy (juste devant, en quatrième position de cette catégorie). CloudSigma enregistre des prix qui demeurent en effet largement au dessus de la moyenne du classement.

 
Classement des prix des clouds par types de projet
Fournisseur Indice Prix Instance "type M" Linux Instance "type M" Windows Petit projet* Projet moyen** Grand projet***
Source : CloudScreener
1 Windows Azure 94 66 € 99 € 297 € 972 € 1 072 €
2 Amazon Web Services 91,2 70 € 97 € 293 € 1 023 € 1 140 €
3 Aruba 90,8 84 € 84 € 252 € 1 024 € 1 329 €
4 Numergy 84 81 € 96 € 289 € 1 045 € 1 531 €
5 Cloudsigma 67 101 € 132 € 397 € 1 309 € 1 590 €
6 Rackspace 52 128 € 171 € 515 € 1 725 € 2 018 €
 
Les types de projet
  Type de besoin métier Infrastructure cloud
Source : CloudScreener
*Petit projet Hébergement application métier, 30 à 50 utilisateurs, disponibilité : 99,9% Trois instances moyennes (réparties dans deux zones de disponibilités ou datacenters différents) avec 13 Go/mois de trafic sortant, et un trafic entre deux zones/datacenters, OS Windows, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée
**Projet moyen Hébergement d'un site d'e-commerce, 300 000 à 500 000 visites par mois, disponibilité de 99,9% Six instances moyennes de calcul front-office/web, avec trois trois instances larges de calcul back-office/base de données (réparties dans deux zones de disponibilités ou datacenters différents), 75 Go de stockage block, 2 To/mois de trafic sortant, et un trafic entre deux zones/datacenters, OS Linux, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée.
***Grand projet Hébergement application métier avec 750 à 1 000 utilisateurs, disponibilité : 99,9% Quatre instances larges de calcul front-office/web, deux instances extra larges de calcul back office/base de données, 50 Go de stockage block, 250 Go/mois de trafic sortant, OS Linux, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée


Méthodologie : le classement CloudScreener / Cedexis / JDN est élaboré grâce à la plate-forme de supervision Performance / Prix mise au point par CloudScreener pour supporter son comparateur de clouds en ligne, et à l'infrastructure de supervision réseau de Cedexis.

Les indices de prix sur lesquels repose le classement sont calculés à partir de plusieurs indicateurs : le prix d'instances types, et de configurations cloud adaptées à trois périmètres de projet métier. Quant aux indices de performance, ils recouvrent des indicateurs de performance des I/O et du CPU, issus du système de supervision de CloudScreener, et les indicateurs de performance réseau de Cedexis.

Annonces Google