Comparatif cloud : Ikoula, champion de la performance, devant Google

Comparatif cloud : Ikoula, champion de la performance, devant Google Après avoir basculé tous ses clients en SSD sans surcoût, le cloud français tire son épingle du jeu au sein du dernier classement général CloudScreener / Cedexis.

Pour le troisième mois consécutif, Aruba se maintient à la première place du classement des clouds CloudScreener / Cedexis pour le JDN.

Fait marquant, Ikoula se hisse sur la troisième marche du podium ce mois-ci, et détrône Numergy qui se classe en quatrième position. Une progression qui s'explique par des performances techniques qualifiées d'"exceptionnelles" par CloudScreener. Sur ce critère (voir tableau plus bas), c'est toutefois Ikoula qui domine, passant devant tous les grands clouds, et notamment celui de Google.

 
Classement général des clouds CloudScreener / Cedexis
Classement Performance / Prix Fournisseur Indice Performance / prix
Source : CloudScreener / Cedexis
1 Aruba 90
2 Google Compute Engine 87
3 Ikoula 83
4 Numergy 82
5 Cloudwatt 73
6 Rackspace 65
7 Joyent 61
8 Amazon Web Services 56
9 Microsoft Azure 46


Cloud : comparatif de la performance

Ikoula est donc le grand gagnant en matière de performance à l'issue du mois de décembre. Il se hisse en tête du classement dans cette catégorie, devant Numergy et Rackspace - qui sont relégués respectivement en deuxième et troisième position en matière de perf. Une montée en puissance qui provient de très bons résultats sur les disques. "Ils sont dus à une migration globale de la plateforme d'Ikoula vers des systèmes de stockage SSD. Tous les clients d'Ikoula utilisent désormais cette technologie sans surcoût, alors qu'elle demeure une option payante chez les concurrents", commente Anthony Sollinger de CloudScreener.

Microsoft Azure et Google Cloud pénalisés par leur taux de disponibilité

Du côté du cloud de Microsoft, on relève des performances réseau moins bonnes que d'habitude. Le repli s'explique par une chute de taux de disponibilité relevée par Cedexis à partir du 18 décembre. Il semble cependant qu'il faille relativiser la portée de ce chiffre, du moins pour l'heure. Même s'il relève des incidents très ponctuels sur la période, l'historique officiel de l'état des services d'Azure, fourni par Microsoft, ne permet pas en effet de comprendre d'où pourrait provenir cette dégradation. En clair, la fluctuation notée par Cedexis n'est pas observée par Microsoft.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, les systèmes de supervision de Cedexis renvoient cependant toujours une dégradation de taux de disponibilité pour Azure. Elle est d'ailleurs visible par le biais de son widget que nous proposons sur le JDN pour comparer la performance des clouds entre eux.

 
Classement des performances des clouds CloudScreener / Cedexis
    Réseau* Réseau* Disque** Disque** CPU** RAM**
Source : CloudScreener / Cedexis
Rang Indice Tps de réponse Tx de dispo IOPS Bande passante en Ko/s Events/s Vitesse transfert en Mo/s
Ikoula 100 46 99,54% 7 325 327 236 136 2 123
Numergy 92 45 99,10% 18 033 325 813 62 2 344
Rackspace 92 53 99,61% 1 888 235 345 239 1 040
Google Compute Engine 87 51 99,60% 1 499 73 745 74 1 341
Aruba 86 46 99,54% 7 598 88 407 55 2 053
Joyent 81 59 99,51% 1 734 118 900 62 1 322
Cloudwatt 76 45 99,53% 499 193 106 57 1 016
Amazon Web Services 50 72 99,52% 2 392 35 128 34 130
Microsoft Azure 31 113 96,19% 249 37 808 67 123
Référent   60 99,30% 1 500 150 000 80 1 500

* Mesures Cedexis
** Mesures CloudScreener

Définitions :
 Temps de réponse : temps de réponse médian en millisecondes (mesuré par Cedexis pour tous les FAI depuis la France)
 Taux de disponibilité : taux de disponibilité médian en pourcentage
(mesuré par Cedexis pour tous les FAI depuis la France)
 IOPS : nombre
moyen d'opérations d'entrée-sortie par seconde (test 100% en écriture random 4Ko)
 
Bande passante : bande passante moyenne en mégaoctets par seconde (test 100% en écriture séquentielle 1Mo)
 CPU / Events/sec : nombre moyen d'événements traités par seconde (partant de 32 process lancés toutes les 60 secondes avec l'outil SysBench)
 RAM / Vitesse transfert : vitesse de transfert moyenne en mégaoctets par seconde

Précision : la bande passante sur les disques est mesurée en Ko/s, et non en Mo/s comme indiqué dans nos précédents classements.

Cloud : comparatif de prix

Du fait des configurations choisies pour réaliser le comparatif des prix (configurations correspondant chacune à trois cas d'usage - cf. ci-dessous), la baisse de tarifs pratiquée par Amazon en décembre n'a finalement eu que peu d'impact sur le classement. "Cette réduction est néanmoins perceptible pour le cas n°2", note Anthony Sollinger. Autre tendance relevée par le spécialiste : la baisse de l'euro reste défavorable aux clouds américains. "Par exemple, le prix de la configuration d'usage n°3 chez AWS revient à 409 euros en décembre, contre 367 euros en avril dernier", constate Anthony Sollinger.

 
Classement des prix des clouds par types de projet
Fournisseurs Rang / indice Prix instance "type M" Linux Prix instance "type M" Windows Prix cas client n°1 Prix cas client n°2 Prix cas client n°3
Source : CloudScreener
1- Aruba 94 40 € 40 € 120 € 493 € 369 €
2- Google Compute Engine 87 30 € 54 € 163 € 564 € 343 €
3- Numergy 71 40 € 56 € 169 € 988 € 392 €
4- Cloudwatt 70 41 € 72 € 216 € 675 € 364 €
5- Ikoula 66 44 € 76 € 229 € 688 € 396 €
6- Amazon Web Services 63 48 € 81 € 244 € 727 € 409 €
7- Microsoft Azure 61 51 € 82 € 246 € 747 € 428 €
8- Joyent 40 76 € 178 € 334 € 1 080 € 597 €
9- Rackspace 38 93 € 112 € 339 € 1 268 € 718 €

Les prix et performances indiquées pour Numergy sont ceux de l'offre V1 (VMware)
 

 
Les types de projet
  Infrastructure cloud Type de besoin métier
Source : CloudScreener
*Petit projet Trois instances de type "moyenne" + 13 Go/mois de trafic sortant (1Mbps), OS : Windows, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée. Hébergement d'application métier, 30 à 50 utilisateurs, disponibilité : 99,99%
**Projet moyen Six instances de type "moyenne" + 3 instances de type "large" + 75 Go de stockage block, 2 To/mois de trafic sortant (80 Mbps), OS Linux, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée. Hébergement de site d'e-commerce, 300 000 à 500 000 visites par mois, disponibilité : 99,99%
***Grand projet Quatre instances de type "large" + 2 instances de type "extra larges" + 50 Go de stockage block + 250 Go/mois de trafic sortant (8Mbps), OS Linux, utilisation à 50% (365h), sans engagement de durée Hébergement d'application métier, 750 à 1 000 utilisateurs, disponibilité : 99,9%

Méthodologie : le classement CloudScreener / Cedexis / JDN est élaboré grâce à la plate-forme de supervision Performance / Prix mise au point par CloudScreener pour supporter son comparateur de clouds en ligne, et à l'infrastructure de supervision réseau de Cedexis.

Les indices de prix sur lesquels repose le classement sont calculés à partir de plusieurs indicateurs : le prix d'instances types, et de configurations cloud adaptées à trois périmètres de projet métier. Quant aux indices de performance, ils recouvrent des indicateurs de performance (IOPS, RAM, CPU...), issus du système de supervision de CloudScreener, et les indicateurs de performance réseau de Cedexis.

 Lire la méthodologie dans son intégralité:

Autour du même sujet

Comparatif cloud : Ikoula, champion de la performance, devant Google
Comparatif cloud : Ikoula, champion de la performance, devant Google

Sommaire 1 : Cloud : comparatif des niveaux de service 2 : Cloud : comparatif de la performance 3 : Cloud : comparatif de prix Pour le troisième mois consécutif, Aruba se maintient à la première place du classement des clouds...