Avec Dynamics, Microsoft a plus que jamais Salesforce dans le viseur

Avec Dynamics, Microsoft a plus que jamais Salesforce dans le viseur Même si les deux éditeurs ont signé un accord portant sur l'intégration d'Office 365 à Salesforce1, ils demeurent en concurrence sur le terrain des solutions de CRM.

A l'occasion de la conférence inaugurale de son événement Convergence qui se tient cette semaine à Atlanta, Microsoft a introduit le repositionnement de ses applications d'entreprise dans les objets connectés. Le message a été mis avant par le PDG du groupe lui-même, Satya Nadella. Parmi les pierres angulaires du nouvel édifice : la solution de gestion de la relation client de Microsoft. Avec Azure comme bras armé, Dynamics CRM est ainsi désormais dessiné pour s'étendre au suivi des objets connectés, et de leurs usages, dans une perspective de gestion de la relation client.

IoT : Microsoft montre ses griffes face à Salesforce

Avec Azure IoT Suite et Windows 10 IoT, Microsoft entend bien contrer Salesforce dans l'Internet des objets

C'est un message fort à l'heure où Salesforce, depuis 2013 leader du CRM, fait des objets connectés (IoT) son cheval de bataille. Proposant plusieurs SDK dans ce domaine, le groupe de Marc Benioff s'est illustré récemment sur ce terrain en présentant la première app d'entreprise pour l'Apple Watch.

"Même si nous avons signé un accord qui permet l'intégration d'Office 365 à la technologie de Salesforce, nous restons concurrents sur le volet CRM de nos offres respectives", commente Wilfrid Guerit, récemment nommé directeur de la division Business Solutions de Microsoft France.

Lors de Convergence, Microsoft a donc souhaité frapper un grand coup en matière d'IoT. L'éditeur a annoncé Azure IoT Suite : une panoplie de services cloud pour gérer et exploiter des objets connectés (en matière de supervision à distance, de gestion d'actifs, de maintenance prédictive...). Son lancement est annoncé pour la fin de l'année. Le géant informatique américain a mis en avant Rockwell Automation, un équipementier industriel, qui teste actuellement cette technologie pour suivre l'état de ses infrastructures en production chez des clients (par le biais de capteurs de pression, de température...). Objectif : réaliser une maintenance prédictive, et gérer les risques environnementaux. 

Windows 10 s'oriente vers IoT

"Beaucoup d'entreprises, de l'assurance à l'industrie de fabrication, vont pouvoir développer de nouveaux services clients tirant parti du prédictif et de l'analyse de données issues d'objets connectés", a insisté Satya Nadella en conclusion de sa présentation. L'Azure IoT Suite pourra s'adosser à plusieurs services Azure déjà existants pour traiter les flux d'informations issus des objets : Azure HDInsight (la distribution Apache Hadoop disponible sur Azure) et Azure Machine Learning (service d'auto-apprentissage). A cela vient s'ajouter Azure Stream Analytics. Egalement annoncé à Atlanta, il s'agit d'un moteur de traitement d'événements permettant de récupérer des informations qui peuvent être produites par des appareil ou capteurs.

Reste à savoir plus précisément comment Azure IoT Suite pourra se combiner à Dynamics, en vue de remonter dans l'outil de CRM les données clients portant sur l'usage des objets connectés.

La force de Dynamics : son intégration à Office 365

Last but not list, l'événement Convergence a aussi été l'occasion pour Microsoft d'annoncer une version de Windows 10 pour l'Internet des objets. Baptisé Windows 10 pour IoT, ce successeur de Windows Embedded sera optimisé pour un large éventail d'équipements connectés allant des portails d'objets connectés, aux distributeurs automatiques ou robots industriels. Windows 10 IoT offrira une plateforme unique pour tous ces équipements avec des applications et des modèles de drivers universels.

Mais au-delà des objets connectés, "les fondamentaux de l'offre de CRM Dynamics sont aussi améliorés", enchaine Wilfrid Guerit. Comme annoncé en septembre dernier, Microsoft a en effet officialisé lors de Convergence la première mise à jour 2015 de sa solution de CRM. Au chapitre des évolutions, ses possibilités de Social Analytics et d'analyse de sentiments sur les réseaux sociaux (issues du rachat de NetBreeze) sont enrichies en matière de data visualisation et d'interaction sociale. Le déploiement de Dynamics Online en mobilité est optimisé, avec en ligne de mire la volonté de proposer des expériences mieux adaptées aux tablettes et smartphones. L'intégration de la solution de help desk Parature, acquise début 2014, est aussi finalisée. 

Une intégration plus fine de Dynamics à Office 365

Enfin, Microsoft améliore la combinaison de Dynamics CRM à Office 365. Les utilisateurs de la solution de CRM peuvent désormais accéder à Excel sans sortir de leur environnement, et y réaliser leurs simulations de scénario et prévisionnels... De même, des connecteurs font leur apparition pour Power BI. Ainsi, les commerciaux et départements marketing vont pouvoir analyser leurs données d'activité en bénéficiant des capacités d'analyse et de data visualisation de l'outil de Business Intelligence de Microsoft, désormais disponible en freemium.

"L'un des principaux points forts de Dynamics CRM comparé à Salesforce réside dans sa meilleure intégration aux offres Microsoft, Office 365 en particulier", insiste Wilfrid Guerit qui évoque aussi Cortana. L'assistant vocal est en effet, lui aussi, intégré à Dynamics. "Quand il sera disponible en français, en version finale, il vous permettra si vous utilisez Dynamics de caler vos rendez-vous commerciaux, décaler une date de rendez-vous, revoir une opportunité... Le tout vocalement au volant de votre voiture", note Wilfrid Guerit. La date de lancement de Cortana en français, en version finale, n'est pas précisée...

Annonces Google