Pourquoi Office 365 peut l'emporter sur les Google Apps

Pourquoi Office 365 peut l'emporter sur les Google Apps Pourquoi le taux de pénétration d'Office 365 monte-t-il en flèche depuis un an ? Un retour d'expérience de la CCI de Languedoc-Roussillon apporte une réponse.

Lors de ma première interview de lui en 2011, Satya Nadella, qui était alors patron de l'activité Server and Tools de Microsoft, m'avait décrit l'annuaire Active Directory comme la principale passerelle qui, selon lui, allait permettre d'accompagner, en douceur, les organisations vers le cloud public. A l'époque, Satya Nadella ne savait pas encore qu'il allait être promu un peu plus de deux ans après PDG de Microsoft.

En quoi Active Directory pourrait-il jouer ce rôle de facilitateur ? Tout simplement parce qu'il permet une interopérabilité complète entre les serveurs Active Directory installés internes et les services cloud d'annuaire d'identités d'Office 365 ou d'Azure. Et c'est une solution que ne peuvent proposer les Google Apps. La raison en est toute simple : Google ne dispose pas d'un annuaire comme Active Directory, déjà présent dans nombre d'entreprises, et susceptible d'être intégré à son propre cloud. 

Office 365 à la CCI de Languedoc-Roussillon : un cas d'école

Les dernières études de marché tendent d'ailleurs à prouver la validité de ce positionnement conceptualisé par Satya Nadella. Elles montrent une montée en flèche d'Office 365, et indiquent même que la suite pourrait prendre sous peu la place de Salesforce en tête des solutions SaaS les plus utilisées (lire l'article : Microsoft Office 365 domine désormais les Google Apps).

Avec Office 365, les administrateurs peuvent continuer à utiliser leurs Active Directory locaux

Un retour d'expérience de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Languedoc-Roussillon vient parfaitement illustrer cet avantage d'Office 365. Dans le cadre d'un chantier de mutualisation de ses fonctions de support initié en 2010, la CCI choisit alors Office 365 comme solution de messagerie unique. Exit ses serveurs Lotus et Exchange installés en interne.

"En nous basant sur la brique ForeFront Identity Manager, nous avons pu fédérer nos 10 annuaires Active Directory existants pour basculer vers Office 365", commente Denis Victoria, directeur des systèmes d'information régionale de la CCI de Languedoc-Roussillon. Inutile donc pour la chambre de commerce et d'industrie de redévelopper un annuaire, ce qui aurait été le cas en optant pour une autre piste, celle des Google Apps par exemple. Avec Office 365, les administrateurs peuvent continuer à utiliser l'Active Directory local existant dans chaque CCI départementale. Ils y attribuent les droits d'utilisation d'Office 365, droits ensuite répercutés vers le système de gestion d'identité de la suite en mode cloud. Ainsi, l'identifiant de l'utilisateur demeure unique, d'un bout à l'autre.  

Certains pourraient arguer qu'il est possible, aussi, de relier un Active Directory aux Google Apps. C'est vrai. Mais les solutions disponibles (Google Apps Directory Sync GADS notamment) ne permettent pas nativement de gérer cette intégration avec de multiples Active Directory internes existants, ni de bénéficier d'un process gestion de droits ainsi fédéré de bout en bout.

Un support simplifié et rationalisé

Au-delà de ces processus d'administration simplifiés, l'unification de la messagerie autour d'Office 365 permet d'optimiser la formation des utilisateurs. Une formation qui est aussi facilitée du fait d'une interface graphique (Office) souvent déjà connue des utilisateurs. "Par ricochet, nous obtenons mécaniquement un nombre d'interventions de support en nette baisse. Sans compter que le modèle cloud d'Office 365 nous évite d'avoir à gérer les problèmes de sécurité et de spam", constate Denis Victoria.

Et qu'en est-il de la productivité que peut apporter Office 365, notamment à travers ses outils de collaboration comme Lync ou Yammer ? "Nous avons 500 utilisateurs actifs sur l'outil de communication unifiée Lync Online. Ils y ont recours dans le cadre de réunions à distance qui typiquement se tiennent entre deux CCI départementales", souligne Denis Victoria qui précise désormais souscrire à différentes déclinaisons d'Office 365 en fonction des besoins de chacun : messagerie simple, outils de communication et collaboration, Office Web Apps, Office 2013 (voir le détail des différentes versions sur le site de Microsoft).

 

Une étude de coûts réalisée par Voirin qui résume tout

Avantages en matière d'annuaire, de support et de maintenance, de formation... Pour l'accompagner dans le choix de sa solution de messagerie en 2010, la CCI de Languedoc-Roussillon avait commandité une étude auprès de Voirin. Le document indiquait déjà, dans leurs grandes lignes, les différentiels de coûts entre les trois offres étudiées à l'époque (voir les tableaux ci-dessous).

cci
Les coûts de maintenance et support, en euros. © Voirin
cci
Les coûts estimés d'acquisition/investissement font apparaitre les investissements en matière d'annuaire. © Voirin

Annonces Google