Cloud : l'adoption de Microsoft Azure serait en train d'exploser

Cloud : l'adoption de Microsoft Azure serait en train d'exploser D'après le dernier baromètre de RightScale, le taux de pénétration du cloud de Microsoft est passé de 20% à 34% en un an. Dans le même temps, le niveau d'adoption du leader AWS serait resté stable.

Le niveau d'adoption d'Azure aurait très sensiblement progressé depuis un an. D'après le dernier baromètre de RightScale sur le marché du cloud (State of Cloud Report), il a bondi de 14 points comparé à début 2016, pour se hisser à 34%. Du côté du leader du secteur Amazon Web Services (AWS), RightScale relève un taux d'adoption de 57% qui, lui, n'évolue pas comparé à 2016.

Une progression d'Azure plus nette chez les grands comptes

Sur le front des grandes entreprises (de plus de 1000 salariés), la progression d'Azure serait encore plus nette. Toujours selon RightScale, le niveau d'adoption du cloud de Microsoft passe chez ces acteurs de 26% à 43% en un an.

Pour accroître sa pénétration sur le créneau du cloud, il est vrai que le géant de Redmond ne cesse d'intensifier ses efforts. D'abord via le lancement régulier de nouveaux services (avec actuellement un focus sur l'intelligence artificielle). Ensuite via l'extension de son réseau de data centers (en France, l'ouverture de deux centres de données est prévue cette année). Enfin, Microsoft a mis sur pied une stratégie commerciale bien huilée. Elle repose, notamment, sur une politique de partenariats avec des éditeurs SaaS qui viennent nicher leur logiciel sur Azure. Mais aussi des ventes par bundle associant les services Azure aux contrats de licence on-premise.

Indicateur tiré du baromètre annuel 2017 de RightScale sur le marché du cloud. © RightScale

Quant aux deux acteurs suivants dans le palmarès RightScale, que sont Google et IBM, ils voient également leur taux de pénétration augmenter, mais dans une plus faible mesure - de cinq points pour le premier (à 15%) et d'un point pour le second (à 8%).

Le multi-cloud à l'honneur

Comment expliquer ce rééquilibrage en faveur des principaux challengers d'AWS ? A la lecture des conclusions avancées par RightScale, une réponse se dessine assez clairement : les grandes entreprises consultées ont de plus en plus recours à une stratégie multi-cloud (privé et/ou public). Elles étaient 82% à s'orienter vers une telle démarche en 2016. Elles sont désormais 85% dans ce cas. Et dans cette logique, les grandes entreprises sont aussi de plus en plus nombreuses à privilégier l'utilisation de plusieurs clouds publics. De 16% en 2016, elles sont 20% à affirmer faire ce choix cette année. 

Indicateur tiré du baromètre annuel 2017 de RightScale sur le marché du cloud. © RightScale

A l'inverse, la part des répondants qui envisagent de recourir à de multiples clouds privés décroît (elle passe de 11% à 7%). Une tendance à mettre en parallèle avec un repli de l'engouement global en faveur du cloud privé. "L'adoption de ce type d'environnement chute de 5 points d'une année sur l'autre, à 72%. Ce qui, par ricochet, engendre également une baisse de l'adoption du cloud hybride. Un modèle qui est plébiscité cette année par 67% des répondants, contre 71% en 2016", constate RightScale.

Indicateur tiré du baromètre annuel 2017 de RightScale sur le marché du cloud. © RightScale

Méthodologie : le baromètre 2017 de RightScale (State of Cloud Report) repose sur une enquête réalisée en janvier 2017 auprès de 1000 professionnels (de profils business, architecte cloud, développeur et IT/DevOps). 61% des répondants sont originaires d'Amérique du Nord, 20% d'Europe, 14% de région Asie-Pacifique, et 5% du reste du monde. RightScale est un éditeur de solution d'orchestration d'application en environnement multi-cloud.

Microsoft / Azure

Annonces Google